Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Les propositions de huit universités de SHS pour pallier l’inadéquation du "principe concurrentiel" de la LPPR

Davantage de petits financements, plus de contrats doctoraux, un fonds pour l'innovation sociale… Ces propositions d’amendements à la LPPR sont formulées le 18 septembre 2020 par huit présidents d’universités SHS : Annick Allaigre (Paris-VIII), Olivier David (Rennes-II), Nathalie Dompnier (Lyon-II), Emmanuelle Garnier (Toulouse-II), Philippe Gervais-Lambony (Paris-Nanterre), Patrick Gilli (Montpellier-III), Lionel Larré (Bordeaux-Montaigne) et Jamil Dakhlia (Paris-III) (1). "La promotion d’un modèle animé par un principe concurrentiel ne peut que mettre en difficulté des établissements déjà insuffisamment dotés", écrivent-ils.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi