Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

Comment le rectorat d’Aix-Marseille fait-il évoluer sa GRH de proximité ?

Dans l’académie d’Aix-Marseille, la mise en place de la GRH de proximité s’est réalisée autour de deux axes : un appui RH de premier niveau aux chefs d’établissement et aux IEN dans la gestion managériale des personnels en établissement et en école ; et un accompagnement et un suivi du parcours professionnel des agents. Pour déployer cette politique, l’académie s’est "prioritairement appuyée sur l’expérience et les compétences des cadres de ses services RH", explique à AEF info la DRRH Mialy Viallet, le 16 septembre 2020.

L'académie d'Aix-Marseille a recruté une conseillère RH de proximité pour développer les entretiens individuels et leur suivi. © The Ear Depot - Unsplash

L’académie d’Aix-Marseille vient de recruter sa première conseillère RH de proximité. Elle va désormais intervenir en renfort des cadres des services RH de l’académie qui, depuis le début de l’expérimentation de la GRH de proximité en 2018, s’appuie sur eux pour déployer cette priorité du ministère de l’Éducation nationale, explique Mialy Viallet, directrice des relations et des ressources humaines.

"Chaque académie a construit cette politique en fonction de son histoire et de compétences. L’académie d’Aix-Marseille s’est prioritairement appuyée sur l’expérience et les compétences des cadres de ses services RH, selon un schéma qui repose géographiquement sur les 21 réseaux d’écoles, collèges et lycées", relate-t-elle dans un entretien avec AEF info le 16 septembre 2020.

un appui RH au sein des établissements

L’académie a choisi de privilégier deux axes. Le premier consiste à dispenser "un appui RH de premier niveau aux chefs d’établissement et aux IEN dans la gestion managériale des personnels en établissement et en école", détaille Mialy Viallet. Avec ses équipes, elle anime ainsi des réunions inter-réseaux écoles, collèges et lycées, rassemblant chefs d’établissements, équipes de direction et IEN de circonscription. Onze réunions rassemblant une centaine de personnes ont ainsi eu lieu en 2019-2020.

"Nous avons abordé des sujets très pratiques", souligne la DRRH, qui donne des exemples : "Nous expliquons le sens de l’avis qui est demandé aux chefs d’établissement dans le cadre de l’évaluation des enseignants et de l’entretien de carrière, ou bien nous revenons en détail sur une procédure et le rôle de chacun afin de donner du sens à l’action menée à chaque niveau". Selon elle, le bilan de ces réunions est "très positif". "Les participants apprécient autant le format, avec les services qui viennent dans les établissements et l’implication de toute l’équipe de direction et des IEN, que le fond des échanges qui ne sont pas du tout descendants", assure-t-elle.

Apporter des réponses aux agents

L’académie d’Aix-Marseille a par ailleurs cherché à développer "l’accompagnement et le suivi du parcours professionnel des agents", en leur proposant des rendez-vous individuels. Ils sont assurés principalement par l’adjointe de la DRRH, mais également, en fonction du besoin exprimé par l’agent, par un conseiller mobilité carrière ou un chef de bureau d’un service de gestion du personnel. Avant que la crise sanitaire ne confine le pays, une cinquantaine d’entretiens ont eu lieu sur l’année 2019-2020, contre une quinzaine l’année précédente. "Sans surprise", ils portent principalement sur la mobilité fonctionnelle ou géographique et sur le déroulement de carrière, relève Mialy Viallet.

D’abord expérimenté sur les départements alpins de l’académie et l’ouest des Bouches-du-Rhône, puis étendu à un nombre croissant de réseaux, ce nouveau dispositif a rencontré "un succès mitigé", indique la DRRH. "Les personnels sont contents de nous voir, mais notre valeur ajoutée est faible par rapport aux informations dont ils disposent déjà auprès de leur DSDEN. Désormais, tout en continuant à associer les services dont la GRH constitue le cœur de métier, nous allons nous appuyer sur la conseillère RH de proximité que nous avons recrutée. Nous allons pouvoir proposer un plus grand nombre d’entretiens et surtout mettre en place un véritable suivi post-entretien. Celui-ci n’est qu’une première étape d’un processus qui doit apporter des réponses aux demandes formulées par les agents."

Un suivi mensuel des situations individuelles

Un groupe de travail interdisciplinaire va aussi être créé afin de développer "un écosystème entre les acteurs RH académiques". "Il se réunira une fois par mois et travaillera sur le suivi des situations individuelles", précise Mialy Viallet.

L’académie entend aussi pouvoir organiser cette année des points d’information thématiques qui ont dû être déprogrammés en raison de la crise sanitaire. Un comité de pilotage RH de proximité va par ailleurs être réuni pour la première fois début octobre. Une fois l’an, il sera chargé de dresser le bilan de l’année et de définir les priorités et les objectifs pour la période suivante. D’ores et déjà, l’académie envisage de développer "une revue des cadres administratifs afin de repérer des potentiels".

Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Marie-Pierre Vega, journaliste