Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Numérique éducatif : Régions de France attend "un investissement de l’État"

"Les régions restent à l’avant-garde pour le numérique dans l’éducation", souligne Kamel Chibli, président de la commission éducation de Régions de France, le 16 septembre 2020. Mais "nous attendons aussi un investissement de l’État pour accompagner notre engagement." L'association demande au gouvernement de "clarifier les responsabilités entre l’État et les régions" en matière de numérique. "On ne peut plus avoir un donneur d’ordre et un exécutant", déclare François Bonneau, président délégué de l’association, qui s’exprime aussi sur l’apprentissage, les agents et les aides sociales.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La région Centre-Val de Loire juge la rentrée en lycée "pas utile" ; préavis de grève dans le Loiret

"La totalité des lycées de la région sont disponibles, équipés, pour le jour où les élèves reprendront les cours" et "tout est prêt aussi pour les internats", assure Cathy Münsch-Masset, vice-présidente à la région Centre-Val de Loire en charge de l’éducation et de l’apprentissage, selon des propos rapportés par La République du Centre. Malgré cela, pour le président de la région, François Bonneau, la reprise des cours en lycée "pour les trois semaines de juin, ça ne me semble pas utile", toujours selon le quotidien régional. Le journal indique que la région compte prochainement proposer au rectorat "que certains lycées puissent ouvrir pour accueillir les jeunes dénués de réseau ou d’ordinateur". Par ailleurs, La République du Centre indique que SUD-Éducation et la CGT ont déposé un préavis de grève à partir du 11 mai pour les personnels de l’Éducation nationale.

Lire la suiteLire la suite
Confinement : les régions "s’engagent" à mettre à disposition des lycées les "personnels techniques nécessaires"

Malgré la suspension de l’accueil des élèves dans les écoles et établissements scolaires en raison de l’épidémie de coronavirus, ceux-ci devaient être ouverts administrativement, conformément aux consignes du ministère de l’Éducation nationale (lire sur AEF info). Néanmoins, faute parfois de personnels suffisants, notamment chez les agents territoriaux (lire sur AEF info), certains sont restés fermés (lire sur AEF info). Ainsi, dans un communiqué commun du MEN et de Régions de France du 20 mars, les régions "s’engagent à assurer, sur autorisation de leur chef d’établissement, l’accueil des personnels qui ont besoin d’accéder ponctuellement aux lycées pour les cours en ligne et la continuité administrative, dans des plages horaires définies localement et en mobilisant, sur la base du volontariat, les personnels techniques nécessaires".

Lire la suiteLire la suite