Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

L’hybridation des formations supérieures, boîte de Pandore ou chance de renouveau ? Les enjeux pour la rentrée

Comment passer d’une hybridation des formations du supérieur qui a souvent relevé d’un "bricolage créatif et artisanal" pendant le confinement à une approche intégrée et construite, dépassant les seuls enjeux de la réponse à la crise sanitaire ? Quelles que soient les modalités considérées – synchrone, asynchrone à distance, comodal… - plusieurs débats sont ouverts : sur la formation des enseignants et des conseillers pédagogiques, sur la place des étudiants dans l’enseignement, sur la plus-value et le partage des cours… Au niveau institutionnel, l’hybridation rebattra-t-elle les cartes de la concurrence entre établissements ? Quelles structures et quels outils l’État entend-il privilégier pour promouvoir cette hybridation ? De nombreuses questions se posent encore, sur lesquelles AEF info fait le point.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement