Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

La mise en place d’assistants vocaux en entreprise doit respecter les principes du RGPD (livre blanc de la Cnil)

L’usage d’un assistant vocal "n’est pas anodin", "la voix étant une caractéristique biométrique pouvant permettre l’identification d’une personne". La Commission nationale Informatique et libertés, dans un livre blanc très complet sur les enjeux de tels dispositifs au regard du RGPD, présente les bonnes pratiques pour les organismes souhaitant les déployer, notamment dans le cadre professionnel. Rappelant que la voix est une donnée personnelle, elle insiste particulièrement sur l’information des salariés, et sur l’encadrement de l’utilisation de ces dispositifs.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi