Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°635287

Le rapport Cyrulnik sur "les 1 000 premiers jours" de l’enfant préconise d’allonger le congé paternité à neuf semaines

"Allonger le congé paternité (second parent) à neuf semaines", en donnant la possibilité au second parent de le prendre de manière flexible : "une partie pourrait être prise après la naissance et l’autre partie à la fin du congé maternel." C’est l’une des propositions phare du rapport sur "les 1 000 premiers jours" de l’enfant, remis mardi 8 septembre 2020 au gouvernement. La commission d’experts, présidée par le pédopsychiatre Boris Cyrulnik, y préconise de faire du soutien aux jeunes enfants et à leurs parents une "priorité de l’action publique".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 94 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Une centaine de dirigeants d’entreprise s’engagent à mettre en place un congé second parent d’un mois rémunéré à 100 %

"Parce que l’entreprise doit être par excellence le lieu de l’équité dans le traitement des femmes et des hommes, et parce que cela commence concrètement avec la question de l’arrivée d’un enfant, nous nous engageons à aller au-delà du cadre de la loi", écrivent, dans une tribune publiée le 5 février 2020 dans Les Échos, 105 dirigeants d''entreprises, essentiellement de start-up (BlaBlaCar, Big Mamma, groupe Duval, BETC, JobTeaser, Leetchi…). Ils s’engagent à mettre en place, dans leurs entreprises, un congé second enfant d’une durée minimale d’un mois rémunéré à 100 %. "Il sera de la responsabilité de l’équipe dirigeante d’encourager les collaborateurs à prendre ce congé", expliquent-ils. "En France, les entreprises ont souvent été pionnières en matière d’avancées sociales : nous voulons assumer ce devoir d’exemplarité dans le combat pour l’égalité femme-homme", ajoutent les signataires.

Lire la suiteLire la suite