Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

Plan de relance : "Nous avons besoin d’une industrie forte alliée à une recherche au meilleur niveau" (Instituts Carnot)

Dans un "manifeste" publié vendredi 28 août dans La Tribune, les 39 Instituts Carnot plaident pour "relancer l’économie par la recherche partenariale" tout en misant sur l’innovation "comme levier de souveraineté". "Nous avons besoin d’une industrie nationale forte alliée à une recherche au meilleur niveau international pour garantir notre indépendance économique", font-ils valoir. "La France doit pouvoir compter sur toutes ses forces de recherche et d’innovation. Le plan d’investissement de l’État et la LPPR vont dans ce sens", estiment-ils par ailleurs.

DR - Carnot Mica

"Tout au long de cette crise, nos entreprises et nos chercheurs ont fait preuve d’extraordinaires capacités d’innovation et d’agilité. Forte de son excellence scientifique, toute la communauté de la recherche s’est mobilisée, en partenariat avec les entreprises, pour développer des solutions rapidement déployables", saluent les présidents et directeurs d’Instituts Carnot (1) dans  un "Manifeste" publié vendredi 28 août 2020 dans La Tribune.

UNE ÉCONOMIE PLUS RÉSILIENTE GRÂCE AU LIEN RECHERCHE-INDUSTRIE ?

"C’est la plus évidente des démonstrations de notre capacité, par le lien entre recherche et industrie, à rassembler les talents pour créer demain, par l’innovation, une économie plus résiliente et plus responsable", font-ils valoir.

"Nous avons besoin d’une industrie nationale forte alliée à une recherche au meilleur niveau international pour garantir notre indépendance économique dans des secteurs aussi essentiels que le développement et la production de matériel médical et de médicaments, la production agricole et alimentaire, le numérique et plus généralement les technologies nécessaires à l’adaptation des systèmes de production pour assurer la résilience et la souveraineté de notre pays", illustrent les 39 Carnot.

PROTÉGER L’ÉCONOMIE VIA UNE STRATÉGIE RAISONNÉE DE PI

"Notre souveraineté passe également par la préservation de nos savoir-faire industriels, scientifiques et technologiques qui demeure une préoccupation permanente", ce qui "implique une stratégie raisonnée sur le long terme de propriété intellectuelle qui préserve en priorité les intérêts de nos entreprises et de notre économie". Par ailleurs, "nos entreprises et nos laboratoires doivent être attractifs pour que nos chercheurs continuent à trouver en France matière à exprimer leur talent, afin d’éviter la fuite de nos cerveaux et de nos technologies".

"Les 39 Instituts Carnot, représentant 55 % de la recherche partenariale française, croient au besoin d’une science qui soit à la fois ouverte et responsable en termes de développement et de protection de notre économie dans le respect des valeurs éthiques fondamentales de notre pays et de la science", poursuivent-ils. Aussi identifient-ils des grands défis "que la crise actuelle a exacerbés et qu’il faut relever" :

  • Pour la relance et la croissance durable de nos entreprises

"Viviers de talents et premiers relais de l’emploi sur les territoires, nos industries, et particulièrement les PME et ETI, ont besoin d’être accompagnées plus fortement encore dans leurs projets de R&D pour assurer par l’innovation leur croissance et leur résilience future, avec notamment des actions de dérisquage et un accès décloisonné aux plateformes technologiques de nos instituts", estiment les responsables de Carnot.

"Grâce à notre structuration en filières, nous déployons actions et outils pour leur permettre de bénéficier des dernières inventions et savoir-faire de nos chercheurs, pour renforcer leur compétitivité et les aider également à former leurs employés actuels et futurs."

  • Pour la résilience et l’agilité des systèmes de production

"Les solutions techniques existent et se développent pour permettre des reconfigurations rapides des lignes de production, anticiper, analyser et réagir plus rapidement aux situations de crise. La science des données peut notamment permettre d’améliorer les chaînes logistiques, favoriser les circuits courts à faible émission de carbone", citent-ils à titre d’exemple.

"Un terreau d’exception existe également pour développer les techniques de bio production de médicaments sur le sol français ou assurer le développement d’une agriculture responsable et durable, de la production à la consommation".

  • Pour une médecine de premier rang mondial

"Nous travaillons à renforcer la structuration et l’efficacité de la recherche clinique en France, à dynamiser les approches de repositionnement de médicaments et des technologies médicales, pour pouvoir plus rapidement encore proposer des options innovantes aux patients et aux soignants", assurent les Carnot.

  • Pour une économie responsable dans son utilisation des ressources naturelles

Pour les 39 Instituts Carnot, "la mise sous tension des systèmes de production a été, en quelque sorte, une préfiguration de ce que pourrait être le monde de demain avec l’épuisement des matières premières et le changement climatique". "Optimiser et diversifier la production d’énergie, en la rendant de plus en plus décarbonée, sûre et compétitive, rationaliser sa consommation, permettre de renforcer la durabilité de notre agriculture et sa capacité à produire une alimentation saine, diversifiée et de proximité, sont des actions de fond pour les Carnot, acteurs clés de ces filières", observent-ils.

(1) Les signataires du manifeste : Philippe Véron - Président AiCarnot - directeur du Carnot ARTS ; Alain Duprey - directeur général - AiCarnot ; Susana Bonnetier - Vice-présidente - AiCarnot ; Alexis Génin - Vice-président AiCarnot - directeur du Carnot ICM ; Jean Tayeb - directeur du Carnot 3BCAR ; Marc Danjon - directeur du Carnot AgriFood Transition ; Florence Favrel-Feuillade - Directrice du Carnot AP-HP ; Bertrand Nadel - directeur du Carnot CALYM ; Emmanuel Sabonnadière - directeur du Carnot CEA Leti ; Jean-Noël Patillon - directeur du Carnot CEA LIST ; Philippe Lubineau - directeur du Carnot Cetim ; Yannick Guari - directeur du Carnot Chimie Balard Cirimat ; David Chupin - directeur du Carnot Clim’Adapt ; Célestin Sédogbo - directeur du Carnot Cognition ; Amory Martin - directeur du Carnot Curie Cancer ; Elisabeth Vidal - directeur du Carnot Energie et Environnement ; Christian Schaeffer - directeur du Carnot Energies du Futur ; Frédéric Dionnet - directeur du Carnot ESP ; Muriel Vayssier Taussat - Directrice du Carnot France Futur Elevage ; Vincent Levacher - directeur du Carnot I2C ; Jérôme Sterpenich - directeur du Carnot ICEEL ; Eric Heintzé - directeur du Carnot IFPEN-RE ; Gaëtan Monnier - directeur du Carnot IFPEN-TE ; Stanislas Lyonnet - directeur du Carnot IMAGINE ; Mannuel Collet - Président du Carnot Ingénierie@Lyon ; François Cuny - directeur du Carnot Inria ; Michael Tatoulian - directeur du Carnot IPGG Microfluidique ; Pierre Cezac - directeur du Carnot ISIFoR ; Ahmed Lbath - directeur du Carnot LSI ; Yannick Vimont - directeur du Carnot M.I.N.E.S ; Céline Vinot - Directrice du Carnot MECD ; Jean-Marc Daniel - directeur du Carnot MERS ; Lionel Limousy - directeur du Carnot MICA ; Hervé Dombret - directeur du Carnot OPALE ; J.C. Olivo-Marin - directeur du Carnot Pasteur MS ; Carole Caranta - Directrice du Carnot Plant2Pro ; Redouane Borsali - directeur du Carnot PolyNat ; Catherine Renard - Directrice du Carnot Qualiment ; Serge Monneret - directeur du Carnot STAR ; Christian Picory-Donné - directeur du Carnot Télécom et Société numérique ; José-Alain Sahel - directeur du Carnot Voir & Entendre.

Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Julien Jankowiak, journaliste