Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

Revalorisation indemnitaire : en 2021, 62,8 M€ sur 92 M€ iront aux chercheurs et enseignants-chercheurs (DGRH)

Sur les 92 M€ de revalorisations indemnitaires prévues en 2021, 77,7 M€ iront aux titulaires de l’ESR, dont 62,8 M€ aux chercheurs et enseignants-chercheurs. C’est ce qui ressort des arbitrages ministériels présentés par la DGRH du MESRI aux organisations syndicales réunies en multilatérale le 15 juillet 2020. Une enveloppe de 7,25 M€ est en outre prévue pour revaloriser les contractuels. Au total, 34,4 M€ concerneront les organismes de recherche et 57,6 M€ les universités et autres EPCSCP.

La DGRH du MESRI a présenté le 15 juillet 2020 aux organisations syndicales la ventilation des 92 M€ de mesures indemnitaires prévus en 2021 dans le cadre de la LPPR. Pour mémoire, sur les sept premières années de la programmation (2021-2027), ce sont 644 M€ de revalorisation indemnitaire qui sont prévus, dont une partie pour compenser la réforme des retraites. "Ce sont ainsi, en cumulé, 2 572 M€ de primes supplémentaires qui seront attribuées en sept ans", écrit la DGRH dans un document diffusé aux syndicats.

passer de 46 références indemnitaires différentes à environ 14

"Une première étape consiste à faire converger les différentes attributions indemnitaires au sein de l’ESR afin de lui donner plus de cohérence et d’équité. L’objectif est de passer d’un paysage éclaté avec 46 références indemnitaires différentes à environ 14", explique la DGRH.

Le PLF 2021 devrait afficher une hausse de 92 M€ de l’enveloppe budgétaire, qui concernera "tous les personnels chercheurs, enseignants, enseignants-chercheurs, ITRF, ITA et la filière bibliothèque de l’ESR". Sachant que "les autres ministères employeurs de personnels homologues (culture, agriculture, écologie, économie) bénéficieront, en fonction de la situation de leurs corps respectifs, de revalorisations indemnitaires similaires pour le PLF 2021".

"Sur les 644 M€, 543,8 M€ de revalorisations hors charges sont prévues pour les personnels titulaires. En ajoutant une provision de 50,7 M€ de revalorisation de la rémunération des contractuels et 49,5 M€ de cotisations et taxes, on arrive à 644 M€ dont 92 M€ dès 2021", détaille la DGRH.

 

Quelle ventilation par filière ?

Voici la ventilation par filière des 77,7 M€ qui serviront à la revalorisation des titulaires pour l’année 2021 :

  • Filière enseignants-chercheurs : +45,3 M€. "La revalorisation passera en 2021 par le relèvement la prime de recherche et d’enseignement supérieur qui passera de 1 260 € à plus de 1 750 € pour les PU [soit +500 € par an], et à plus de 2 300 € pour les MCF [soit + 1000 € par an]. Cet effort différencié en faveur des jeunes chercheurs sera poursuivi en 2022."
  • Filière chercheurs : +17,5 M€. "La revalorisation passera en 2021 par le relèvement la prime de recherche qui passera de 977 € à plus de 1 600 € pour les DR et à plus de 2 200 € pour les CR [soit + 1000 € par an].

"L’objectif est d’aligner complètement en 2022 la prime de recherche et la PRES entre EC et chercheurs", ajoute la DGRH.

  • Filière enseignants du secondaire affectés dans l’enseignement supérieur : +3,64 M€. "La prime d’enseignement supérieur des ESAS sera augmentée de 2 000 € sur la durée de la LPPR. Elle progressera de façon linéaire de 286 euros par an pour tous les corps et grades."
  • Filière Bibliothèques : +0,32 M€. "La filière bibliothèque vient de connaître une augmentation indemnitaire de 11 % en 2019 à l’occasion de son passage au RIFSEEP. Elle poursuivra son alignement sur les ITRF avec 2,2 M€ d’augmentation sur la LPPR, soit 316 K€ en 2021 pour les catégories B et C."
  • Filière ITRF : +2,6 M€. "La filière ITRF poursuivra sa progression en 2021 avec une augmentation des enveloppes indemnitaires de 1,77 M€ concentrée sur les catégories C et plus de 0,8 M€ sur le volet expertise/technicité. L’enjeu pour les ITRF est d’engager sur la durée de la LPPR un plan de requalification de la filière qui modifiera le pyramidage indemnitaire."
  • Filière ITA : +8,35 M€. "La filière ITA poursuivra son rattrapage indemnitaire en 2021 avec une augmentation des enveloppes budgétaires de 7,5 M€ et plus de 0,8 M€ sur le volet expertise/technicité."

En outre, une enveloppe chargée de 5,45 M€ est prévue pour revaloriser les contractuels et une enveloppe de 3,18 M€ servira pour les cotisations sociales et TSS dans les EPST.

 Au global, sur les 92 M€ de revalorisation, 34,4 M€ concerneront les EPST, 57,6 M€ les EPCSCP.

Fermer

Bonjour

Vous souhaitez contacter

Anne Mascret, journaliste