Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

La moitié des bénéficiaires de revenus minima garantis connaissent la pauvreté en conditions de vie (Drees)

D’après la quatrième enquête de la Drees consacrée aux conditions de vie des bénéficiaires de minima sociaux (BMS) fin 2018, élargie aux bénéficiaires de la prime d’activité, ceux-ci sont cinq fois plus concernés par la pauvreté en conditions de vie que l’ensemble de la population. Parmi eux, les bénéficiaires du RSA et de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) sont les plus exposés à cette pauvreté, indique l’étude publiée le 8 juillet 2020. Notamment, 65 % de l’ensemble des bénéficiaires sont concernés par des restrictions de consommation et 32 % ont des difficultés pour chauffer leur logement.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi