Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

Second degré : hausse globale des heures supplémentaires entre 2018 et 2019 (Depp)

À part en CPGE, le nombre d’heures supplémentaires annualisées a augmenté dans tous les niveaux de formation du 2nd degré entre 2019 et 2018, rapporte la Depp dans une note de juin 2020. 39 % des enseignants ont davantage fait d’HSA, mais 31 % en ont réalisé moins. C’est au collège que la hausse est la plus forte, notamment en REP+ (+ 21 %). Les enseignants en formations professionnelles au lycée ont également réalisé davantage d’HSA, tout comme ceux de lycée GT. Pour ces derniers, la cause, selon la Depp, est la réforme du lycée et la mise en place de nouvelles spécialités.

C'est au collège que la hausse du nombre d'HSA a été la plus forte entre 2019 et 2018 Droits réservés - DR

"La hausse des HSA entre 2018 et 2019 concerne tous les niveaux de formation à l’exception des CPGE". C’est le constat que fait la Depp, dans une note sur les heures supplémentaires annualisées des enseignants à la rentrée 2019 dans le second degré. Alors que la hausse du nombre d’HSA avait déjà augmenté de 4,5 % entre 2015 et 2018 (lire sur AEF info), celle-ci s’est donc poursuivie en 2019, année marquée par la mise en œuvre de la deuxième heure supplémentaire "non-refusable" (lire sur AEF info).

39 % des enseignants ont davantage fait d’HSA en 2019 qu’en 2018, même si le chiffre est à nuancer puisque, dans le même temps, 31 % en ont fait moins. En moyenne, en 2019, un enseignant a effectué 1,6 HSA (1,9 pour les hommes, 1,5 pour les femmes). En outre, parmi les enseignants éligibles, 78 % des hommes et 74 % des femmes ont fait au moins une HSA tandis que 27 % des hommes et 20 % des femmes en ont réalisé 3 et plus. La part des enseignants réalisant 2 HSA et plus a augmenté de 3 points entre 2018 et 2019 (42 % contre 39 %).

Hausse de 21 % en collège REP+

Ainsi, en collège, hors éducation prioritaire, le nombre d’HSA a augmenté de 8 %, de 14 % en REP et de 21 % en REP+. À ce niveau de formation, ce sont désormais 34 % des enseignants éligibles qui font au moins 2 HSA contre 30 % en 2018.

Après le collège, "c’est pour les formations professionnelles en lycée que l’augmentation des HSA est la plus sensible", remarque la Depp, où 46 % des enseignants ont réalisé, en 2019, 2 HSA ou plus contre 43 % en 2018.

La réforme du lycée, cause de la hausse

En lycée GT, la hausse du nombre d’HSA est de 1,8 %. Cette hausse s’explique en partie par la réforme du lycée (lire sur AEF info), selon la Depp. En effet, "suite à la réforme, les enseignants de physique-chimie et de biologie-géologie ont eu davantage d’heures à assurer en première générale", assure la note, en raison essentiellement de la création de l’enseignement scientifique ainsi que des enseignements de spécialité "physique-chimie" et "sciences de la vie et de la Terre".

Les enseignants d’anglais ainsi que ceux de philosophie sont aussi ceux ayant le plus augmenté leur nombre d’HSA, ces derniers en raison notamment de l’apparition de la spécialité "humanités, littérature et philosophie". En revanche, avec la suppression de la filière ES, les enseignants de SES ont fait moins d’HSA.

Fermer

Bonjour

Vous souhaitez contacter

Erwin Canard, journaliste