Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°628825

Retour sur six mois de crise : les conséquences sociales d’une épidémie inédite

En janvier 2020, quand la Chine a annoncé la découverte d’un nouveau coronavirus, personne en France n’imaginait à quoi ressembleraient les semaines et mois à venir. Après avoir pensé pouvoir endiguer l’épidémie, le gouvernement a dû se résigner à prendre des mesures drastiques pour éviter la saturation du système de santé, allant jusqu’à confiner la population pendant huit semaines. Une décision aux conséquences lourdes sur l’économie et sur l’emploi. AEF info résume en une frise chronologique les conséquences sociales d’une épidémie inédite.

"Nous avons fait le choix humaniste de placer la santé au-dessus de l’économie en demandant aux Français de rester chez eux", résume Emmanuel Macron, dimanche 14 juin 2020, alors que l’essentiel de la crise sanitaire liée au Covid-19 semble désormais passé. Ce choix, qui a permis au système de santé de continuer à fonctionner, même au plus fort de l’épidémie, s’est traduit de façon variable dans le monde du travail : alors que certains ont continué à se rendre sur leur lieu de travail pour assurer la continuité de la vie de la Nation, d’autres, par millions, ont poursuivi leur activité en télétravail depuis leur domicile, d’autres enfin étant brutalement privés d’activité. Pour ces derniers, le gouvernement a encouragé le recours massif à l’activité partielle, dans des proportions jamais atteintes auparavant. Retour sur six mois de crise.

Si vous n’arrivez pas à voir la frise chronologique dans son intégralité (24 janvier/14 juin 2020), cliquez ici :



 

Fermer

Bonjour

Vous souhaitez contacter

Gwénaëlle Conraux, journaliste