Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

"Si on ne rétablit pas très vite la mobilité étudiante, on va détruire un siècle d’ESR" (M-F. Mignot-Mahon, Galileo GE)

"J’en appelle solennellement aux pouvoirs publics sur la question cruciale des visas pour les étrangers. Si on ne rétablit pas très vite la mobilité étudiante, on va détruire en six mois un siècle de construction de l’ESR. Il y a là une responsabilité collective mondiale", déclare Marc-François Mignot-Mahon, PDG de Galileo Global Education, leader de l’enseignement supérieur privé européen, dans un entretien à AEF info. À ses yeux, le second sujet majeur face à la crise est le soutien public à l’alternance, qui "relève d’un double besoin : philosophique et économique". "Philosophique, parce que les jeunes n’ont pas peur de la Covid-19" et qu’on a "besoin de leur dynamisme pour secouer la terreur qui nous fige depuis trois mois". Et sur le plan économique, car "il vaut mieux former les jeunes que les payer comme chômeurs". "La reconstruction du pays passe par l’alternance", dit-il.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement