Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

États-Unis : certaines universités envisagent de raccourcir le premier semestre et de tester leurs étudiants

Plusieurs universités américaines de premier plan, comme UNC Chapel Hill ou Greensboro, l'université de Californie à San Diego, l'université du Texas à Austin ou North Carolina State, ont annoncé leur intention de raccourcir le premier semestre 2020 dans le but de réduire les allées et venues de leurs étudiants entre le campus et leur domicile, et de réduire ainsi le risque d'une 2e vague de Covid-19 : le semestre se terminerait à Thanksgiving, en novembre, plutôt qu'à Noël. D'autres établissements étudient la possibilité de mener des campagnes de tests auprès de leurs étudiants.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement