Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

La prime exceptionnelle pour les agents publics mobilisés va pouvoir être versée… mais plutôt en juin

Les deux décrets officialisant la prime exceptionnelle pour les fonctionnaires mobilisés sur la crise sanitaire ont été publiés au Journal officiel ce 15 mai 2020. Le premier porte sur la fonction publique hospitalière, versant pour lequel le montant sera de 500 ou de 1 500 euros en fonction des situations. Le second concerne les agents de l’État et territoriaux. Ceux-ci bénéficieront d’une prime pouvant aller jusqu’à 1 000 euros. A priori, étant donné le calendrier, le versement ne pourra intervenir qu’en juin. Le décret relatif aux personnels des Ehpad, lui, n’est toujours pas finalisé.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La prime aux soignants versée probablement "sur les paies de mai ou de juin" (S. Ndiaye, porte-parole du gouvernement)

La prime aux soignants et au personnel non-médical des hôpitaux sera versée "dans les prochaines semaines", probablement "sur les paies de mai ou de juin", a déclaré mercredi la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye à l’issue du conseil des ministres. "Le décret est sur le point d’être signé", a-t-elle souligné lors du compte rendu du conseil des ministres (lire sur AEF info). Cette prime, promise par Emmanuel Macron fin mars et précisée par le gouvernement mi-avril, sera d’au moins 500 euros pour tous les membres du personnel hospitalier et de 1 500 euros pour ceux travaillant dans des établissements ou services accueillant des malades du Covid-19. Exemptées d’impôts et de cotisations sociales, ces gratifications coûteront au total à l’État 1,3 milliard d’euros, avait précisé le ministre de la Santé Olivier Véran.

Lire la suiteLire la suite