Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Enseigner en temps [dé]confinés : quelle place réserver au présentiel quand il devient une denrée rare ? (Chapitre VII/2)

C’est l’équation impossible que vont devoir résoudre les établissements d’ESR d’ici la rentrée : comment, alors même que l’âme d’une institution académique réside dans l’idée de "communauté" et que son organisation repose sur celle de proximité, vont-ils aborder la prochaine année universitaire, pendant laquelle les temps de "présentiel" devraient être réduits à la portion congrue ? Comment arbitrer entre les populations (enseignantes, étudiantes) qui conserveront le privilège de la présence physique ? Et entre les cours ou activités qui se tiendront "en vrai", et ceux qui basculeront à distance ? Comment, finalement, redéfinir la valeur ajoutée d’une université pour ses usagers, lorsque la jouissance de son campus devient problématique ? Ce sont à ces quelques questions difficiles que ce 11e épisode de la série "Enseigner en temps [dé]confinés" se propose d’apporter un éclairage.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement