Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Paramétrer Tout accepter

Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Formation professionnelle| Dépêche n°625860

Le ministère du Travail étudie l’hypothèse d’une réouverture "très progressive" des OF et CFA à partir du 11 mai

Dans une nouvelle allocution radiotélévisée consacrée à l’épidémie de coronavirus, le président de la République a annoncé, le lundi 13 avril 2020, que le confinement devait encore se poursuivre jusqu’au lundi 11 mai. À partir de cette date, Emmanuel Macron a dessiné une reprise progressive. Si pour les CFA et les OF, la décision n’est pas encore arrêtée, leur réouverture "de manière très progressive" et "dans le souci permanent de la sécurité sanitaire" est une hypothèse privilégiée sur laquelle travaille la DGEFP.

Allocution radiotélévisée du président de la République, Emmanuel Macron, lundi 13 avril 2020. Droits réservés - DR - Capture d'écran du site de l'Elysée

Après avoir annoncé dans son allocution radiotélévisée du 13 avril 2020 que "le confinement le plus strict doit encore se poursuivre jusqu’au lundi 11 mai", le président de la République a déclaré que cette date "sera donc le début d’une nouvelle étape". "À partir du 11 mai, nous rouvrirons progressivement les crèches, les écoles, les collèges et les lycées", a détaillé Emmanuel Macron. En revanche, "pour les étudiants de l’enseignement supérieur, les cours ne reprendront pas physiquement jusqu’à l’été", a-t-il indiqué.

hypothèse de travail

Pour les centres de formation d’apprentis, qui forment des jeunes de tous les niveaux, et pour les organismes de formation, qui forment des adultes, le chef de l’État n’a pas fait de déclaration. C’est le ministère du Travail qui étudie le sujet. "Comme pour tous les établissements scolaires, la réouverture de CFA et d’organismes de formation à partir du 11 mai est une hypothèse privilégiée sur laquelle nous travaillons, indique la DGEFP à AEF info. Si cette hypothèse est retenue, les réouvertures se feront de manière très progressive, et dans le souci permanent de la sécurité sanitaire."

Outre l’aspect sanitaire, l’aspect économique devra également être pris en compte de l’avis du Synofdes. "Si le déconfinement est progressif, cela ne pourra se faire que par une révision des clauses contractuelles des contrats en cours ou à venir, estime le Synofdes. Jusqu’à présent, Pôle emploi a vraiment joué le jeu, mais ce n’est pas encore le cas de tous les financeurs, et en particulier des régions qui, un mois après le début du confinement, n’ont pas défini les adaptations nécessaires de leurs marchés."

Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Astrid Gruyelle, journaliste