Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Publication du décret précisant les modalités de réunion des IRP par conférence téléphonique ou messagerie instantanée

Le décret n° 2020-419 du 10 avril 2020 relatif aux modalités de consultation des instances représentatives du personnel pendant la période de l’état d’urgence sanitaire est publié au Journal officiel du samedi 11 avril 2020. Ce texte précise les modalités de réunion des IRP par conférence téléphonique, voire par messagerie instantanée.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Les ordonnances de la loi sur les mesures d’urgence ne sont pas soumises à l’obligation de consultation en CNNCEFP

"Les projets d’ordonnance […] sont dispensés de toute consultation obligatoire prévue par une disposition législative ou réglementaire", peut-on lire dans l’article 11 de la loi du 23 mars 2020 d’urgence pour faire face à l’épidémie de covid-19 publiée au JO le 24 mars 2020. En conséquence, les projets d’ordonnance ne seront pas soumis à l’article L.2271-1 du code du travail qui prévoit une consultation de la CNNCEFP pour les textes "relatifs aux règles générales portant sur les relations individuelles et collectives du travail, notamment celles concernant la négociation collective, ainsi que dans le domaine de la politique de l’emploi, de l’orientation et de la formation professionnelle initiale et continue". Les ordonnances seront donc directement adoptées en Conseil des ministres, mercredi 25 mars 2020, sans permettre notamment aux partenaires sociaux d’émettre un avis sur les textes.

Lire la suiteLire la suite