Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

"Le PIC devra s'adapter aux changements qui ne font que commencer" (David Margueritte, Régions de France)

"Le PIC devra s’adapter de façon substantielle aux changements que nous allons vivre, et qui ne font que débuter", explique à AEF info David Margueritte, le président de la commission "emploi, formation professionnelle et apprentissage" de Régions de France. Il confirme que près de la moitié des stagiaires ont pu basculer du présentiel vers le distanciel, "mais le temps ne joue pas pour nous" explique-t-il, en précisant qu’au-delà d’un mois de confinement certains OF seront en péril financièrement. Il préconise de pouvoir mobiliser le PIC dans le cadre du chômage partiel, mais aussi plus globalement des plans de relance national et régionaux, en ciblant par territoire des secteurs prioritaires comme les SAP ou l’agriculture. En plus des actions de l’État, les régions ont créé des subventions complémentaires avec les départements ou intercommunalités pour soutenir les TPE en difficulté.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement