Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

La cellule de crise de la gendarmerie est "montée en puissance" depuis le début du confinement (colonel Ghislain Réty)

"C’est la première fois que nous montons un centre des opérations d’une telle puissance, principalement parce qu’il y a une crise dans la crise. Cette épidémie nous impacte", souligne le colonel Ghislain Réty dans une interview à AEF info. Le chef de l’état-major de crise Covid-19 à la DGGN explique le fonctionnement de cette cellule de crise de la gendarmerie nationale. La cinquantaine de personnels qui la compose conseille les échelons territoriaux dans l’application des directives nationales visant à contrôler les déplacements de la population, synthétise le renseignement opérationnel, anticipe la sortie de crise et planifie l’activité des militaires en outre-mer. Le centre des opérations Covid-19 centralise également les remontées du terrain sur le nombre de personnels civils et militaires confinés ou malades. La gendarmerie en recense 2 018.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement