Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

"La continuité pédagogique est assurée ; c’est sa qualité qu’il faut interroger" (doyens des inspecteurs, Rennes)

"Il y a eu quelques tâtonnements au départ, mais aujourd’hui on peut dire que la continuité pédagogique est assurée", affirme Yves Peuziat-Beaumont, doyen des IA-IPR, le 24 mars 2020. "Désormais, c’est sa qualité qu’il faut interroger. Que doit-on donner à faire à ses élèves ? Comment s’approprier des savoirs ? Profitons de ce temps très particulier pour réfléchir et gagner en qualité dans les pratiques didactiques et pédagogiques". Avec Frédéric Bodin, doyen des inspecteurs du 1er degré, il souligne deux "points de vigilance" : la question de l’emploi du temps et la fatigue.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

"Des activités différentes peuvent être proposées", estime Frédéric Bodin, doyen des inspecteurs du 1er degré de l'académie de Rennes. "Des activités ludiques, éducatives, qui peuvent pour certaines se faire en famille..." Pixabay - © Image by Mojca JJ - Pixabay

"La continuité pédagogique, c’est une question de temps", estime Yves Peuziat-Beaumont, doyen des IA-IPR de l’académie de Rennes. "Dans un premier temps, l’important était de garder le contact avec les élèves. Ensuite, progressivement, les choses vont s’enrichir." Pour "garder le contact", l’académie de Rennes dispose d’un élément central : son ENT académique Toutatice. Il permet d’accéder à différents outils, services ou ressources, tels que Moodle, Pronote, Eduscol, etc. Dans une note diffusée à tous les établissements, le rectorat rappelle que grâce à l’ENT, les enseignants doivent pouvoir "répondre aux objectifs pédagogiques des apprentissages" : proposer des supports de travail et donner des consignes, suivre et accompagner le travail, permettre la collaboration entre élèves, mettre à disposition des ressources diverses, accéder aux ressources du Cned.

Bonne volonté et créativité

"Les retours que nous avons des chefs d’établissements, c’est que c’est parti !", rapporte à AEF info Yves Peuziat-Beaumont. "Oui, il y a eu quelques tâtonnements au départ, des problèmes d’outils ou des surcharges de plateformes, mais aujourd’hui on peut dire que la continuité pédagogique est assurée. Dans certains cas, ce sont les élèves qui ont pris la situation en main, face à des enseignants démunis : les outils ne sont pas toujours RGPD-compatibles, mais au moins le lien n’est pas rompu." Frédéric Bodin, doyen des inspecteurs du 1er degré, renchérit : "Dans le 1er degré, les enseignants ont peut-être moins l’habitude des ENT, mais on voit beaucoup de bonne volonté et de créativité. C’est parfois du système D… Mais ça marche ! "

Dès le 16 mars, les inspecteurs du second degré de l’académie de Rennes ont élaboré une note à l’attention des enseignants, intitulée "Enseigner et apprendre à distance – Quelques pistes". Cette note rappelle qu’au collège et au lycée, la continuité pédagogique a pour but "de permettre aux élèves de continuer à apprendre, à construire des connaissances et des compétences, en cohérence avec leur niveau de scolarisation". "Vous pouvez vous autoriser à faire des choix liés aux spécificités de l’enseignement à distance", précise cependant la note. Les inspecteurs insistent également sur les questions d’autonomie dans les apprentissages, et de structuration de l’enseignement, notamment pour les élèves fragiles.

Une pédagogie propre au travail là distance

"Il faut rendre les activités plus explicites, pour qu’elles puissent être réalisées en autonomie", explique Yves Peuziat-Beaumont. "L’activité doit être structurée : expliciter les outils et les ressources à mobiliser. Il faut aussi penser l’accompagnement des activités : donner des consignes, proposer aux élèves un plan de travail avec des points d’étape, des espaces d’échange et de mutualisation (forum, chat…), proposer des moments de synthèse, avec des traces concises et claires, etc."

Pour le doyen des inspecteurs du second degré, "il faut vraiment s’interroger sur une pédagogie propre à ce travail à distance". "Maintenant que la continuité pédagogique est assurée, c’est sa qualité qu’il faut interroger. Que doit-on donner à faire à ses élèves ? Comment avancer dans les programmes ? Comment s’approprier des savoirs ? Profitons de ce temps très particulier pour réfléchir et gagner en qualité dans les pratiques didactiques et pédagogiques", poursuit-il.

Des groupes de travail réunissant notamment des inspecteurs vont être mis en place pour travailler sur ces questions. L’une d’entre elles revient souvent : celle de l’emploi du temps. "Comment gérer l’emploi du temps de l’élève à distance ?" s’interroge Yves Peuziat-Beaumont. "Un professeur de mathématiques qui voyait ses élèves le lundi matin ne peut pas leur envoyer le travail le lundi matin et leur demander un retour en fin de matinée. Car l’élève ne disposera peut-être pas d’un ordinateur à ce moment précis, ou ne sera pas forcément dans une situation favorable au travail à ce moment-là…" Pour Frédéric Bodin, il est important de prendre en compte la situation familiale de l’élève : "Certains parents télé-travaillent, d’autres sont plus disponibles, certains sont en mesure d’aider leurs enfants, d’autres ne le sont pas… Il est important de réfléchir à ce qui faisable seul ou pas."

Préserver des moments de respiration

Frédéric Bodin estime que pour les élèves du premier degré, "une demi-journée peut être consacrée au travail scolaire, avec des activités sur les fondamentaux (lecture, écriture…) en veillant à organiser des plages de travail pas trop longues". "Ensuite, d’autres activités peuvent être proposées : des activités ludiques, éducatives, qui peuvent pour certaines se faire en famille", ajoute-t-il. "Il est important de poser ces temps, quand c’est possible, et de préserver des moments de respiration."

Les doyens rappellent que la fatigue peut vite s’installer, "en lien avec les conditions de vie, le confinement, le manque de rituels". "Il ne faut pas apporter trop de ressources d’un coup, submerger les élèves, mais aussi les enseignants, d’informations ou de ressources. Il faut prendre le temps de réfléchir, de s’interroger sur ce qu’est la progression dans les apprentissages, sur l’acquisition des compétences ou des connaissances, sur l’appropriation des savoirs".

Espaces de mutualisation pour les enseignants

Les doyens travaillent avec le délégué académique à la pédagogie et la déléguée académique au numérique, en lien avec différents groupes de travail, à la structuration d’espaces de mutualisation, où les enseignants peuvent partager leurs pratiques, mettre à disposition des ressources. "Il existe déjà des espaces de ce type ; ne les multiplions pas, conseille Frédéric Bodin. Structurons-les pour éviter de créer de la confusion."

Dernier point d’attention pour les doyens : les élèves "les plus fragiles", "socialement, familialement ou scolairement". "Il faut veiller à ne pas aggraver les difficultés en cette période", insistent-ils.

MATERNELLES : DES PROPOSITIONS D’ACTIVITÉS HEBDOMADAIRES


Les IEN pré-élémentaires des quatre départements de l’académie de Rennes produisent chaque semaine des fiches, avec l’appui des conseillers pédagogiques départementaux, à destination des enseignants de maternelle, qui peuvent les utiliser selon leurs besoins. Elles comprennent par exemple un emploi du temps type (avec des temps de travail différents selon les âges : 5 à 10 minutes par activité pour les élèves de petite section, jusqu’à 20 minutes pour les plus grands), et des propositions d’activités : comptines, lecture d’albums, jeux mathématiques etc. Il est également rappelé, pour les parents, l’importance "de parler avec son enfant tout au long de la journée, pendant les jeux, la toilette, l’habillage, les repas, les activités, les lectures, en nommant et/ou utilisant un vocabulaire précis".


à lire aussi
Le ministère de l’Éducation nationale recense les ressources qu’il propose pour assurer la "continuité pédagogique"

Le ministère de l’Éducation nationale recense sur le site Eduscol les ressources numériques éducatives qu’il met à la disposition des enseignants pour assurer une "continuité pédagogique". Il propose notamment un vademucum, mis à jour le 20 mars 2020, qui propose les réponses aux questions "les plus fréquemment posées" par les personnels de direction, directeurs d’école, professeurs et parents. Une partie est consacrée à la "continuité pédagogique" pour les élèves en situation de handicap.

Le ministère renvoie également vers des "fiches d’accompagnement professeur-élève" ; le dispositif "Ma classe à la maison" du Cned ; les ressources de l’audiovisuel public parties prenantes du dispositif "Nation apprenante" ; les banques de ressource numériques pour l’école ; la plateforme Étincel ainsi que vers des fiches-conseil à destination des élèves, etc.

Lire la suiteLire la suite
Continuité pédagogique : Canopé ouvre un site pour accompagner les enseignants, les élèves et leurs familles

Canopé annonce le 20 mars 2020 l’ouverture d’une "bibliothèque de ressources numériques pour la continuité pédagogique" dans le contexte de fermeture des établissements et de confinement généralisé de la population. CanoTech est présenté comme un "complément" aux dispositifs officiels comme "Ma classe à la maison" du Cned, et recense des liens "vers des plateformes, des vidéos, des articles, des jeux éducatifs, etc." utiles de la petite section à la terminale. Le site est organisé avec une entrée spécifique pour les enseignants, livrant des "éléments de méthodologie pour travailler à distance", et une pour "faire classe à la maison". Il propose aussi un répertoire de ressources en lignes sélectionnées par Canopé et classées par niveaux, disciplines et thématiques. Si les "ateliers Canopé" sont fermés aux publics sur l’ensemble du territoire, il reste possible de les contacter à distance.

Lire la suiteLire la suite
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Diane Scherer, journaliste