Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Le ministère de la Santé encadre l'usage de la chloroquine pour soigner les cas graves de Covid-19 dans les hôpitaux

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, va prendre, "dans les prochaines heures", un arrêté encadrant l'utilisation, hors autorisation de mise sur le marché, de la chloroquine par les hôpitaux, a-t-il annoncé lundi 23 mars 2020, lors de son point presse quotidien sur l'épidémie de Covid-19 en France. Depuis plusieurs jours, le recours à cet antipaludique préconisé par les équipes du professeur Didier Raoult à Marseille fait débat. Lundi, de très nombreuses personnes attendaient devant l'IHU pour se faire tester.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Coronavirus : un décret détermine les conditions dérogatoires de prise en charge du télésoin réalisé par les infirmiers

Un décret publié vendredi 20 mars au JO détermine les conditions dérogatoires de prise en charge des activités de télésoin réalisées par les infirmiers pour les personnes dont le diagnostic d’infection au covid-19 a été posé cliniquement ou biologiquement. Elles pourront bénéficier d’activités de télésoin même si elles ne remplissent pas les conditions de droit commun, notamment parce qu’elles n’ont pas réalisé au préalable une première consultation en présentiel avec un infirmier. Ces activités de télésoin pourront être réalisées en utilisant n’importe lequel des moyens technologiques actuellement disponibles pour réaliser une vidéotransmission. Lorsque le patient ne dispose pas du matériel nécessaire pour réaliser une vidéotransmission, les activités de télésoin pourront être effectuées par téléphone. Le décret prévoit aussi une exonération du ticket modérateur sur les téléconsultations réalisées pour les personnes dont le diagnostic d’infection au covid-19 a été posé ou suspectées de l’être ainsi que pour les actes de télésuivi infirmier. 

Lire la suiteLire la suite
Quelles sont les solutions numériques de prise en charge à distance et à domicile de personnes atteintes de coronavirus ?

L’Agence numérique en santé a publié mardi 17 mars 2020 une liste des solutions disponibles en télé santé avec, pour chacune, les fonctionnalités proposées et le niveau de sécurité garanti. Cette liste est établie à partir d’une auto-déclaration par les éditeurs de solutions, qui engagent ainsi leur responsabilité. Parmi les 100 solutions recensées, une trentaine a obtenu la note maximale de sécurité. Le ministère rappelle qu’il encourage les médecins et les infirmiers à s’équiper en solutions de téléconsultation et de télésuivi pour prendre en charge des patients atteints de Covid-19. Un décret publié le 10 mars dernier au Journal officiel assouplit les dérogations aux modalités de réalisation des actes de télémédecine (lire sur AEF info).

 

Lire la suiteLire la suite