Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Coronavirus : le GES tire la sonnette d'alarme sur le manque de considération envers la sécurité privée

"Engagés depuis le début du confinement, et déjà auparavant avec les premières mesures de restriction des rassemblements, les entreprises et agents de sécurité font face et front, dans l'invisibilité la plus totale", déplore le GES, vendredi 20 mars 2020. L'organisation patronale de surveillance humaine, qui a déjà alerté les pouvoirs publics à plusieurs reprises sur les difficultés de déplacement des agents, le manque de matériel, ou la nécessité de garder les enfants pour faire face à l'épidémie de Covid-19, anticipe une pénurie d'effectifs dans les prochaines semaines, voire quelques jours.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Coronavirus : la réponse de Laurent Nunez à la FFSP sur les justificatifs de déplacement professionnel

La FFSP publie, mercredi 18 mars 2020, la réponse du secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur à son courrier sur l’incompatibilité entre le modèle de justificatif de déplacement professionnel proposé par le gouvernement et l’exercice de certaines activités de sécurité privée (lire sur AEF info). Laurent Nunez valide "la présentation d’une attestation libre de l’employeur justifiant la nécessité de la mission (ou des missions) qui devra (ou qui devront) être décrite (s) et la nature par définition itinérante de celle (s)-ci au gré des urgences". "Cette attestation devra naturellement être nominative et préciser lorsque cela est le cas, la zone d’activité", souligne-t-il. Le secrétaire d'Etat indique que cette position sera répercutée aux policiers et aux gendarmes, chargés de contrôler l’application des mesures de confinement (lire sur AEF info).

Lire la suiteLire la suite