Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Revenir en haut de la page

Dossiers, CEV à distance, épreuves orales… quels sont les changements de la procédure Parcoursup dus au Covid-19 ?

La période de confinement coïncide avec le début de la procédure Parcoursup : début avril, chaque formation devra classer les dossiers remplis par les candidats. Dans le contexte de crise sanitaire, les commissions d’examen des vœux se tiendront à distance, précise la Dgesip dans une fiche publiée le 25 mars 2020. Avec l’annulation des épreuves écrites des concours post-bac, les écoles recruteront par un examen des dossiers via Parcoursup. Enfin, les épreuves orales peuvent être maintenues si elles se déroulent à distance, précise la Dgesip.

Glenn Carstens-Peters (Unsplash)

Le 12 mars, jour où Emmanuel Macron a annoncé la fermeture des établissements scolaires et universités à compter du 16 mars, était aussi, pour les candidats sur Parcoursup, le dernier jour pour confirmer leurs vœux (lire sur AEF info). La crise sanitaire du Covid-19, en plus de bousculer le quotidien des établissements scolaires et d’enseignement supérieur, coïncide avec le début de la procédure Parcoursup.

Le MESRI a publié, le 25 mars, sur la page de Parcoursup.fr, une FAQ à destination des candidats qui "sera régulièrement mise à jour". Il y est précisé que le calendrier n’est pas modifié à ce stade : "La procédure étant dématérialisée, elle peut être poursuivie dans des conditions normales".

Un léger bug de Parcoursup

 

Des candidats ont découvert, le 24 mars, que leurs vœux sur la plateforme avaient disparu. Le compte Twitter de Parcoursup expliquait, le lendemain, que le site rencontrait des difficultés. "Si vos vœux semblent avoir disparu, rassurez-vous ils sont enregistrés dans votre dossier", précisait un tweet.

les CEV se tiendront à distance

Les candidats ont jusqu’au 2 avril pour compléter leur dossier, notamment avec les appréciations du conseil de classe du 2e trimestre qui se tiendront malgré la fermeture des lycées, précise le ministère de l’Éducation nationale. Ils doivent "se tenir dans le strict respect des consignes délivrées par les autorités sanitaires et en privilégiant, lorsque c’est possible, la visioconférence, la conférence téléphonique, la consultation dématérialisée ou l’utilisation des espaces numériques de travail et des outils de vie scolaire", précise la FAQ du MENJ.

Début avril, les commissions d’examens des vœux (CEV) devront se tenir pour examiner les dossiers de candidatures. Une des fiches de la Dgesip, mise à jour le 25 mars, indique que "les CEV et jurys pourront, compte tenu du caractère essentiellement dématérialisé de la procédure, assurer l’organisation de l’examen des vœux en vue de proposer aux chefs d’établissement les propositions à faire aux candidats dans le cadre de la phase d’admission. Elles peuvent se dérouler en tout ou partie en sollicitant des moyens individuels et collectifs de travail à distance mis en place par les établissements." Quant aux étapes de l’examen des dossiers, elles restent identiques aux années précédentes (lire sur AEF info).

Le rôle déterminant des dossiers

Pour les concours post-bac, "ils seront remplacés autant que cela est possible par des examens de dossier dans le respect du calendrier Parcoursup", a indiqué le MESRI dès le 16 mars 2020 (lire sur AEF info). Ainsi, les banques de concours ont commencé à communiquer sur les critères utilisés pour l’appréciation des dossiers (lire sur AEF info). Les écoles de commerce ont également annoncé l’annulation de leurs épreuves orales (lire sur AEF info).

De manière globale, la Dgesip indique que, dans le cadre de Parcoursup, "les épreuves orales ou les entretiens de sélection peuvent être maintenus sous condition de respecter strictement les consignes sanitaires générales visant à éviter les déplacements et les rassemblements. Ils ne doivent donc être organisés qu’au moyen de dispositifs d’entretien à distance garantissant l’égalité de traitement entre les candidats". Le 30 mars, les écoles membres du réseau France Agro3 (1) annoncent dans un communiqué l’annulation de leurs épreuves orales, et recruteront donc uniquement sur dossier. En plus des écoles, ces épreuves orales concernent également certaines licences sélectives, des IUT et BTS ainsi que des formations paramédicales.

Quels critères pour l’examen des dossiers ?

La procédure Parcoursup de cette année est donc marquée par l’importance du dossier scolaire du candidat, la majorité des formations recrutement uniquement à partir de cet élément. Ce qui engendre des inquiétudes de la part des candidats qui misaient beaucoup sur les épreuves écrites ou orales, comme le montrent des pétitions en lignes par exemple sur la fin du concours commun des Sciences Po.

Une question demeure pour les formations : quels critères prendre en compte dans le dossier Parcoursup ? "L’examen des candidatures s’appuiera sans doute sur des notes ou des moyennes obtenues en 1re et en Terminale mais lesquelles ? Celle d’histoire-géographie, de langues ? Les épreuves du bac de français ?", s’interrogeait Pierre Mathiot, directeur de Sciences Po Lille à l’annonce de la suppression du concours commun (lire sur AEF info). La plupart des acteurs soulignent qu’ils seront transparents et qu’ils rendront publics les critères d’examen retenus auprès des candidats.

Un réseau d’entraide avec l’UPEC et JOBIRL

 

L’association JobIRL, réseau d’échange sur l’orientation, a lancé, en partenariat avec l’Upec et l’IUT de Sénart Fontainebleau, "un appel aux bonnes volontés" pour aider les candidats à finaliser leur dossier sur Parcoursup. Il s’agit de les accompagner et les conseiller dans la rédaction de leur projet de formation motivé (PFM), ce court texte de motivation que doivent écrire les candidats pour chacun de leurs vœux.

Un groupe d’entraide a été créé sur la plateforme JobIRL où peuvent s’inscrire candidats, étudiants et professionnels : "les professionnels aident à la relecture, à préciser le projet professionnel et les étudiants à motiver les choix pour la formation", précise le communiqué de presse envoyé le 26 mars.

"L’entraide pour le PFM est un enjeu pour Parcoursup et encore plus dans le contexte du Covid-19 puisque les candidats sont isolés. D’autant que, avec l’annulation des concours post-bac remplacés par un examen de dossier, les éléments du dossier vont être plus importants", souligne Christophe Morin de l’IUT génie biologique de Sénart. "Pour l’instant, il y a 20 étudiants, 100 professionnels et 11 candidats. L’enjeu est de diffuser ce groupe d’entraide auprès des lycéens qui ont jusqu’au 2 avril pour remplir leur PFM."

(1) Le réseau France Agro3 se compose des écoles de l’ESA à Anger, l’ISA-Yncréa Haut de France à Lille, l’Isara à Lyon et Avignon et l’école d’ingénieurs de Purpan à Toulouse.

Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Malika Butzbach, journaliste