Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°623908

À partir du 18 mars, les salariés devant se rendre au travail devront disposer d’une attestation de leur employeur

Lundi 16 mars 2020, le président de la République a annoncé de nouvelles mesures de lutte contre la propagation du coronavirus. Désormais, les déplacements sont strictement limités. En particulier, "les trajets entre le domicile et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle et déplacements professionnels" ne sont autorisés que s’ils sont "insusceptibles d’être différés". Les salariés concernés devront disposer d’une attestation de leur employeur. Ce document, qui doit être mis en ligne très prochainement, n’est pas exigé mardi 17 mars, mais devrait l’être mercredi.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Désormais, les déplacements sont strictement restreints. Déjà hier à 17h, la place Bellecour à Lyon était vide MaxPPP - PHOTOPQR/LE PROGRES/Richard MOUILLAUD

À compter du mardi 17 mars 2020 à midi, et jusqu’au 31 mars, les déplacements hors du domicile sont interdits, sauf exceptions définies par décret. "L’activité de notre pays ne doit pas s’arrêter totalement", justifie le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner. L’une des exceptions concerne "les déplacements entre le lieu de domicile et le travail, lorsque ces déplacements sont indispensables pour des activités ne pouvant être interrompues ni organisées sous forme de télétravail".

Pour les salariés concernés, une "attestation de déplacement dérogatoire" est requise. Elle n’est "pas exigée" mardi 17 mars 2020, précise le ministère du Travail, mais devrait l’être à compter du 18 mars. Le document à télécharger ou à recopier est disponible sur le site du ministère de l'Intérieur.

La violation des mesures de limitation des déplacements pourra être sanctionnée d’une amende pouvant atteindre 135 euros, selon le ministre de l'Intérieur.

à lire aussi
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Lucie Prusak, journaliste