Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

La région Paca ferme ses services et met ses salariés en télétravail après le dépistage de sept cas de coronavirus

Après le dépistage d’un "5e et un 6e cas de coronavirus" parmi les agents du conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, son président (LR) Renaud Muselier a décidé de fermer administrativement les services de la région les jeudi 12 et vendredi 13 mars 2020. Il a par ailleurs confirmé l’existence d’un 7e cas lors d’une conférence de presse en fin de matinée. Les agents avaient jusqu’à midi ce jeudi pour "récupérer leurs effets personnels et leurs moyens de communication permettant la poursuite d’une activité en télétravail" indique la collectivité dans son communiqué de presse. Prise "en concertation" avec l’Agence régionale de santé, cette décision vise à "protéger les agents et leurs familles, tout en maintenant une activité essentielle et recentrée grâce au télétravail". Un "très haut cadre de l’administration régionale" figure parmi les agents dépistés positifs.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Coronavirus : un décret permet l’octroi d’indemnités journalières sans délai de carence aux personnes à l’isolement

Le décret n° 2020-73 du 31 janvier 2020, publié au JO du 2 février, assouplit les conditions d’octroi des indemnités journalières pour maladie pour les "personnes faisant l’objet d’une mesure d’isolement du fait d’avoir été en contact avec une personne malade du coronavirus ou d’avoir séjourné dans une zone concernée par un foyer épidémique de ce même virus". Ainsi, les personnes en isolement pour éviter la propagation du coronavirus peuvent bénéficier d’indemnités journalières pendant 20 jours maximum "sans que soient remplies les conditions d’ouverture de droit relatives aux durées minimales d’activité ou à une contributivité minimale". Elles ne se voient pas non plus appliquer de délai de carence et peuvent donc être indemnisées dès le premier jour. Sont concernés les salariés, les contractuels de droit public et les fonctionnaires qui travaillent moins de 28 heures par semaine.

Lire la suiteLire la suite