Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

La faute inexcusable de l’employeur est retenue après le suicide d’un salarié sur son lieu de travail

La cour d’appel d’Aix-en-Provence retient le 17 janvier 2020 la faute inexcusable de l’employeur après le suicide, sur son lieu de travail, d’un salarié du groupe Lidl. Les juges soulignent une politique managériale "fondée sur la pression et la dévalorisation du personnel", "une amplitude de travail journalière déraisonnable", et des missions ajoutées "de façon imprévisible", sans moyens de travail "adaptés aux objectifs". Ils estiment que l’employeur était "suffisamment alerté", notamment par le CHSCT et un contrôle réalisé par un cabinet extérieur, et n’a pas pris les mesures nécessaires.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi