Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

La convention citoyenne pour le climat, premier pas vers une "démocratie continue" à la légitimité retrouvée

La convention citoyenne pour le climat doit travailler d’ici à avril à des propositions de mesures structurantes permettant à la France de réduire d’au moins 40 % ses émissions de GES en 2030. Mais si le sort réservé aux propositions issues des réflexions des 150 citoyens tirés au sort interroge, les liens qui se jouent entre convention et Parlement restent également à éclaircir. Face à des députés craignant de voir les corps intermédiaires s’effacer, le constitutionnaliste Dominique Rousseau juge que la convention peut ouvrir la voie d’une démocratie continue à la légitimité retrouvée.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement