Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page

"Continuum" de sécurité : "Le temps de la méfiance est révolu" (Christophe Castaner, colloque du CDSE)

"Le ministère de l'Intérieur est pleinement conscient de l’appui considérable que doit apporter le secteur privé à la sécurité de nos concitoyens", estime Christophe Castaner, mardi 17 décembre 2019. Le ministre de l'Intérieur s’exprimait lors du colloque annuel du CDSE à Paris. Selon lui, "le temps de la méfiance est révolu". "La volonté de travailler avec l’État, de faire émerger des solutions est là." Christophe Castaner évoque l’avancée des travaux du "livre blanc" sur la sécurité intérieure, notamment concernant le "continuum" de sécurité, et identifie les enjeux de ce dernier.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Le ministre de l’Intérieur s'est exprimé en ouverture du colloque du CDSE, mardi 17 décembre 2019. Droits réservés - DR

"Le continuum de la sécurité va faire un bond en avant", estime le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, lors du colloque annuel du CDSE (Club des directeurs de sécurité & de sûreté des entreprises), organisé à Paris, mardi 17 décembre 2019 (lire sur AEF info). Il rappelle qu’un "pan entier" du livre blanc est réservé à ce sujet, et qu’un groupe de travail dirigé par le préfet Philippe Galli lui consacre ses travaux (lire sur AEF info). "Sa mission est d’élaborer une base, un diagnostic, certes amendable, mais qui permettra d’avoir cette photographie la plus précise possible de la situation", précise le ministre de l'Intérieur. Le livre blanc, attendu pour le début de l’année 2020, doit permettre l’élaboration d’une "loi de programmation" de la sécurité intérieure (lire sur AEF info).

"L’heure de la consultation est maintenant venue, la plus vaste et la plus inclusive possible", ajoute Christophe Castaner (lire sur AEF info). "Experts, professionnels, y ont toute leur place. Votre analyse est nécessaire", indique-t-il à l’adresse des adhérents du CDSE. "Vos contributions doivent apporter des solutions, faire en sorte que le bon acteur soit au bon endroit, pour être le plus efficace possible, qu’il soit public, privé, qu’il porte un uniforme, ou pas." Il indique en outre que les apports du secteur privé ne doivent pas uniquement nourrir les réflexions autour du "continuum" de sécurité. "Le livre blanc est un exercice vaste, qui doit permettre de cerner précisément les enjeux de la sécurité privée de demain, et les meilleurs moyens d’y répondre".

Les enjeux du "continuum"

Le ministre de l'Intérieur identifie en outre plusieurs enjeux du "continuum" de sécurité. Concernant les entreprises de sécurité privée, il fait part de sa volonté d’aller vers "des compétences personnelles et qualifiées", des formations "plus cadrées", "des carrières plus attractives". "Nous devons multiplier les échanges avec le secteur privé pour mettre en place des standards et des filières de formations adaptées, qui sont aujourd’hui insuffisantes", juge Christophe Castaner. Du côté des donneurs d’ordre, "nous avons besoin que les entreprises prennent en compte la dimension de sécurité dans leur travail et dans leur quotidien". "Elles doivent se protéger et s’en donner les moyens, au niveau des infrastructures et des systèmes d’information. Trop souvent, vous êtes victimes et nous constatons des fragilités", témoigne-t-il.

"Plus généralement, il est essentiel que les directeurs de sécurité et de sûreté puissent avoir des prérogatives fortes, au sein des grandes entreprises et des secteurs particulièrement sensibles", poursuit le ministre de l'Intérieur. "Il faut un cadre réglementaire et économique adapté. L’État et les autres donneurs d’ordre doivent pouvoir s’appuyer sur des entreprises de sécurité qui soient stables et solides", note-t-il par ailleurs. "Le morcellement et les faillites à répétition sont des ennemis de la sécurité. Elles empêchent les relations de confiance de s’établir", déplore Christophe Castaner. "Il est indispensable d’avoir des normes qui assurent une sécurité irréprochable et une articulation des acteurs optimale." Il rappelle que certaines pistes ont été évoquées dans le rapport des députés LREM de la Drôme, Alice Thourot, et de la Seine-et-Marne, Jean-Michel Fauvergue (lire sur AEF info). "Le livre blanc doit nous permettre de faire émerger des propositions audacieuses."

Une "erreur d’analyse"

Christophe Castaner s’émeut par ailleurs des "reproches" relevés dans certains articles de presse, sur sa volonté de confier au secteur privé des prérogatives en matière de sécurité (lire sur AEF info). "Assumer cette position, ce serait assumer une forme d’impuissance de l’État et confier au privé ce qui relève du sacré", analyse le ministre de l'Intérieur, qui juge que cette position consiste en une "erreur d’analyse". "L’État doit avoir la modestie de penser qu’il ne peut pas tout, dans toutes les formes que représente la sécurité. Il faut aussi arrêter de penser que tout ce qui serait privé serait mal, avec le mythe du public qui serait capable de toujours faire mieux."

"Nos adversaires vont toujours beaucoup plus vite que nous. Ils utilisent des armes qui ne respectent pas forcément le cadre légal dans lequel nous sommes", déclare-t-il. "Il y a de plus des menaces qui relèvent de niveaux de financement que nous ne pouvons soutenir", ajoute-t-il. "Il est donc indispensable de construire ce continuum de sécurité. Le moment est venu de mettre toutes nos forces en commun, de bâtir cette société de toutes les sécurités." Pour Christophe Castaner, "la sécurité passe d’abord par l’État, par les collectivités". "Mais omettre le secteur privé, c’est oublier beaucoup de pièces du puzzle et se priver d’une vraie expertise et de vrais talents", affirme-t-il. "Il y a des entreprises de sécurité privée de toute taille, disséminées partout sur notre territoire. Toutes ces entreprises sont essentielles pour la sécurité de nos concitoyens."

Stéphane Volant : "L’entreprise est devenue un maillon fort du continuum de sécurité"

 

"Ces dernières années, l’entreprise est devenue un maillon fort du continuum de sécurité", déclare Stéphane Volant, président du CDSE (lire sur AEF info), en ouverture du colloque annuel de l’association, mardi 17 décembre 2019. "Dans le même temps, les collectivités territoriales sont également devenues un maillon fort. Nous prenons toutes et tous part à la sécurité de nos concitoyens", ajoute-t-il. "Au sein des entreprises, les directeurs de sûreté ou de sécurité des entreprises participent plus régulièrement au comité de direction générale et au comité exécutif", se félicite Stéphane Volant. "Les budgets de sécurité ne sont plus vus comme une sorte d’impôt révolutionnaire prélevé sur l’entreprise ou les collectivités en lieu et place de l’État qui se désengagerait, mais comme un investissement à la rentabilité certaine, un avantage concurrentiel, un atout qui pèse de façon déterminante dans le dynamisme et l’attractivité."

Revenant par ailleurs sur l’arrestation du P-DG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, au Japon, en novembre 2018, il appelle à "réfléchir à des moyens de protéger les dirigeants des fleurons de l’industrie française". "Cela pourrait s’incarner par l’instauration d’un passeport ouvrant droit à la protection diplomatique, en fonction de l’intérêt stratégique que revêt l’entreprise, son chiffre d’affaires et le nombre de salariés qu’elle emploie", déclare Stéphane Volant.

à lire aussi

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Stéphane Volant (CDSE) : "En matière de sécurité, collectivités et entreprises sont unies dans un même combat"
Lire la suite

Sécurité privée

Aperçu de la dépêche Aperçu
Stéphane Volant, président du CDSE, quitte la SNCF
Lire la suite
Sécurité privée : quelles pistes pour une mise en œuvre concrète du "continuum de sécurité" ? (Milipol 2019)

"Le continuum de sécurité est un très beau concept mais, derrière, il faut qu'il y ait du concret", estime Claude Tarlet, président de la FFSP, lors d’une table ronde organisée au salon Milipol, mercredi 20 novembre 2019, à Villepinte (Seine-Saint-Denis). Pour Catherine Piana, directrice générale de la Coess, "il ne peut y avoir de collaboration entre le public et le privé" si plusieurs critères ne sont pas réunis. Éric Balastre, directeur de la prévention et de la protection du groupe Renault et membre du CDSE, invite les entreprises de sécurité privée à différencier leurs prestations.

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Christophe Castaner appelle à bâtir "un continuum entre le ministère de l'Intérieur et les entreprises" (Milipol 2019)
Lire la suite
"Livre blanc de la sécurité intérieure" : les premières réactions du CDSE et de la DLPAJ aux propositions du GES

"Nous avons une alliance extrêmement forte avec le GES (Groupement des entreprises de sécurité)", salue le président du CDSE, mardi 29 octobre 2019. Stéphane Volant s’exprimait à l’occasion du premier congrès de l’organisation patronale à La Baule (Loire-Atlantique). Il réagit aux propositions formulées par le GES dans le cadre de la rédaction du "livre blanc de la sécurité intérieure". Martin Alline, adjoint au chef du bureau des polices administratives de la DLPAJ, rappelle pour sa part certains "grands principes constitutionnels".

Lire la suiteLire la suite
à découvrir

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
La "porosité" entre prostitution et pornographie ne fait aucun doute pour les enquêteurs et magistrats spécialisés
Lire la suite
Le nouveau site de la Grande école du numérique recense près de 15 000 formations dans le secteur et pour tous publics

La Grande école du numérique a annoncé mercredi 11 mai 2022 la mise en ligne le 9 mai d’une nouvelle version de son site internet conçu sous la forme d’un portail, qui en plus de son offre de formation à destination des publics éloignés de l’emploi, recense près de 15 000 parcours via son moteur de recherche Gen scan (lire sur AEF info). "Ce moteur de recherche a vocation à être régulièrement enrichi et offrira en fin d’année des options de "matching" plus élaborées pour proposer notamment à chacun le métier du numérique le plus proche de ses compétences", souligne la GEN. Le portail donne également accès à 70 fiches métiers, un "Top 15" des professions du numérique en tension dans chaque région réalisé par les observatoires des formations et compétences du numérique.

Lire la suiteLire la suite
Les comptes consolidés de la MSA certifiés par les commissaires aux comptes

Dans son intervention devant le conseil d’administration de la caisse centrale de la MSA, le 19 mai 2022, le collège des commissaires aux comptes composé des cabinets Deloitte et Mazars a annoncé avoir certifié les comptes consolidés du régime agricole pour 2021, annonce la caisse dans un communiqué le 19 mai 2022. Une réserve est maintenue, non imputable au régime agricole. Elle est liée à l’intégration dans la comptabilité de la CCMSA des flux notifiés par les organismes tiers dont les comptes font eux-mêmes l’objet de réserve ou de refus de certification. Concernant le régime général, le rapport de la Cour des comptes sur la certification des comptes de la sécurité sociale sera présenté le mardi 24 mai 2022.

Lire la suiteLire la suite
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Raphaël Marchal, journaliste