Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°618364

Autorisations d’absence, crédit d’heures… Les nouveaux droits des salariés titulaires d’un mandat local

Le 11 décembre 2019, députés et sénateurs se sont accordés sur une version commune du projet de loi relatif à l’engagement dans la vie locale et à la proximité de l’action publique. Certaines de ses dispositions intéressent les entreprises, dont les salariés peuvent se porter candidats à des élections locales. À quelques mois des municipales, le point sur les mesures RH du projet de loi.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 95 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
L’Institut de l’entreprise suggère de créer un congé spécifique pour favoriser l’engagement politique des salariés

Dans une note publiée lundi 21 novembre 2016, l’Institut de l’entreprise envisage plusieurs pistes pour renouveler et diversifier le personnel politique. Estimant qu’il "faut une réponse à la crise actuelle de la représentation politique et à la remise en cause grandissante de l’autorité et de la légitimité des gouvernants", le think tank explore notamment le rôle possible de l’entreprise. Parmi les recommandations figure "la création d’un congé spécifique, de durée limitée", pour "permettre aux salariés [et dirigeants] qui le souhaitent de conduire une campagne électorale dans de bonnes conditions". Une proposition que portait déjà Jean-Dominique Senard, coauteur de la note et président du groupe Michelin, dans un manifeste publié il y a un an par le Cercle de l’excellence RH (lire sur AEF).

Lire la suiteLire la suite
Le Cercle de l’excellence RH veut inciter les salariés à s’engager en politique

Créer les conditions d’un rapprochement de la sphère politique et du monde de l’entreprise : c’est l’objectif que poursuivent les DRH membres du Cercle de l’excellence RH, avec la publication, mercredi 23 septembre 2015, de leur "Manifeste pour l’engagement citoyen des entreprises afin de faciliter l’accès des salariés du privé aux mandats publics électoraux". Partant du constat que les responsables politiques méconnaissent le monde de l’entreprise, et que les salariés qui souhaitent s’engager dans la vie citoyenne s’exposent à la perte de leur emploi, le manifeste suggère des solutions pratiques pour favoriser l’engagement politique des salariés : suspension du contrat de travail pendant la durée d’un mandat, décharge de temps de travail pendant les campagnes électorales, reconnaissance des compétences acquises… Le tout dans le respect des principes d’indépendance et de neutralité.

Lire la suiteLire la suite
Protection du salarié, droit à réintégration… : les mesures de la loi sur les élus locaux qui concernent les salariés

La loi du 31 mars 2015 "visant à faciliter l’exercice, par les élus locaux, de leur mandat", a été publiée au Journal officiel mercredi 1er avril 2015. Outre une charte de l’élu local et des dispositions sur le montant des indemnités des élus municipaux, le texte comporte plusieurs mesures sur les salariés élus à un mandat local. Il prévoit notamment que le salarié élu maire ou adjoint d’une commune d’au moins 10 000 habitants est considéré comme salarié protégé.

Lire la suiteLire la suite
Établissement français du sang : un accord sur la cohésion sociale et l'égalité prévoit des mesures sur la citoyenneté

Les quatre organisations syndicales représentatives au sein de l'EFS (Établissement français du sang) ont signé, le 20 janvier 2014, un accord triennal sur « la cohésion sociale et l'égalité des chances ». L'accord s'inscrit dans la politique de responsabilité sociale de l'établissement et couvre plusieurs sujets, dont l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, la lutte contre les discriminations ou encore l'approche intergénérationnelle. Il complète également « l'engagement de l'établissement en faveur du handicap ». Ce texte fait suite à un précédent accord négocié pour la période 2011-2013. Parmi les mesures innovantes de l'accord, l'établissement introduit deux mesures relatives à la citoyenneté, dont un temps partiel destiné aux élus locaux et la garantie du maintien de la rémunération des jurés d'assises.

Lire la suiteLire la suite