Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Les syndicats de la Ville de Paris rejettent à l’unanimité le budget "emploi" 2020

L’ensemble des organisations syndicales a voté contre le projet de budget prévisionnel "emploi" 2020 lors des comités techniques des 22 et 29 novembre 2019. Le texte, présenté lundi 9 décembre 2019 dans le cadre de l’adoption en Conseil de Paris du budget primitif 2020, prévoit 254 suppressions de postes, en grande partie au sein de la direction des affaires scolaires. "Les conditions de travail sont intimement liées aux effectifs", souligne l’Unsa Ville de Paris, pour qui "la maîtrise de la masse salariale ne peut constituer le seul indicateur de l’efficacité d’une politique publique".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Réforme des retraites : 12,2 % de grévistes à la Ville de Paris lors de la grève du 5 décembre

À l’image du reste de la fonction publique, le taux de grévistes parmi les 52 000 agents parisiens, de 12,2 %, le 5 décembre 2019 contre la réforme des retraites s’est avéré bien supérieur à celui des dernières mobilisations (pouvoir d’achat ou loi Dussopt). Et ce même s’il reste inférieur d’un point à la moyenne obtenue par le versant territorial (lire sur AEF info). Ce taux est toutefois jugé sous-estimé par plusieurs syndicats telle l’Unsa Territoriaux, au vu des difficultés de déplacements et de la possibilité pour les agents de prendre des jours de congé. "Le nombre de grévistes est largement supérieur à ce qui a été annoncé car les vacataires et certains contractuels n’ont pas été pris en compte", complète le Supap-FSU. Selon les services, le pourcentage de grévistes varie fortement (moins de 3 % au sein de la direction de la prévention-sécurité contre plus de 20 % à la propreté).

Lire la suiteLire la suite