Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Revenir en haut de la page
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°617591

69 % des Français soutiennent le mouvement du 5 décembre contre la réforme des retraites (sondage Harris interactive-RTL-AEF info)

À la veille de la journée de manifestations et de grève du jeudi 5 décembre 2019 contre la réforme des retraites, 69 % des Français déclarent soutenir le mouvement à venir, 24 % optant pour une position inverse, selon l’Observatoire de la mobilisation contre la réforme des retraites réalisé par Harris Interactive pour RTL et AEF Info (1) et dévoilé mercredi 4 décembre. Le soutien au mouvement a progressé de 2 points depuis la précédente mesure effectuée avant le week-end. Un soutien qui se révèle être quasiment au même niveau que celui identifié au début du mouvement des Gilets jaunes (72 % de soutien à l’époque). Sur le fond, la réforme suscite l’inquiétude de 70 % des Français et devrait – aux yeux d’une majorité des personnes interrogées – s’appliquer aux seuls nouveaux entrants sur le marché du travail.

   Merci de découvrir AEF info !

Cette dépêche est en accès libre.

Retrouvez tous nos contenus sur la même thématique.

Tester AEF info pendant 1 mois
Test gratuit et sans engagement
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • Enseignement / Recherche
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

Les appels à la grève et à descendre dans la rue manifester jeudi 5 décembre contre la réforme des retraites s'annonce fortement suivi dans les transports, l'Education nationale ou les services publics. MaxPPP - PHOTOPQR/LA PROVENCE

La réforme des retraites est identifiée de la part des Français : 97 % d’entre eux affirment en avoir entendu parler et plus d’un Français sur deux considère qu’il sait précisément ce dont il s’agit. C’est ce que révèle un sondage réalisé par Harris Interactive pour RTL et AEF Info dévoilé ce mercredi, qui montre par ailleurs que ce sont les électeurs de François Fillon qui se disent le plus au fait de la réforme (69 %), devant ceux de Jean-Luc Mélenchon (65 %), de Benoît Hamon (62 %), d’Emmanuel Macron (57 %) et enfin de Marine Le Pen (46 %).

Un net soutien du mouvement à gauche

Informés de la réforme proposée par le gouvernement, les Français affichent également un fort soutien au mouvement à venir (69 %), tandis que 24 % optent pour une position inverse. "Logiquement, le soutien est net à gauche (plus de 8 personnes sur 10 y sont favorables). Il l’est aussi à l’extrême droite (75 % des électeurs de Marine Le Pen)", tandis que "les personnes ayant voté François Fillon se révèlent partagées (51 % en soutien) et que même l’électorat d’Emmanuel Macron ne se 'range' pas en totalité derrière le Président (seuls 55 % y sont opposés)", analyse Jean-Daniel Levy, directeur du département Politique & Opinion de Harris Interactive.

Les 18-34 ans (79 %) et les 35-54 ans (72 %) apportent davantage leur soutien au mouvement que les plus âgés (59 %). À noter également que les salariés d’entreprise publique affichent, sans surprise, un très fort soutien (89 %) à la grève et aux manifestations, devant les salariés de la fonction publique (78 %) et ceux du privé (71 %). Quant aux utilisateurs quotidiens des transports, ils ne sont pas en reste avec un soutien affiché par 79 % d’entre eux.

une réforme pour les NOUVEAUX ACTIFS

Sur le fond, la réforme suscite l’inquiétude de 70 % des Français et devrait – aux yeux d’une majorité des personnes interrogées – s’appliquer aux seuls nouveaux entrant sur le marché du travail. La "clause du grand-père" est en effet préférée à une application de la réforme à tous les actifs dès maintenant par 56 % des électeurs de Jean-Luc Mélenchon, 62 % de ceux de Marine Le Pen, voire 66 % des électeurs de Benoît Hamon, mais séduit moins les électeurs de François Fillon (48 %) et ceux d’Emmanuel Macron (47 %)

À choisir, les Français privilégient l’allongement de la durée de cotisation (43 %), devant les autres solutions souvent évoquées dans l’espace public pour réformer le système de retraites, à savoir un report de l’âge de départ à la retraite (37 %), une hausse des cotisations (31 %). Le point de tension le plus fort se concentre sur la baisse des pensions (10 %). L’allongement de la durée de cotisation et le report de l’âge de départ à la retraite étant très majoritairement des solutions approuvées par les Français ayant porté leurs voix sur François Fillon et Emmanuel Macron lors de la présidentielle de 2017.

un regain de confiance envers les syndicats

Reste que dans le contexte actuel, les Français n’accordent pleinement leur confiance à aucun acteur pour effectuer de bonnes propositions dans le cadre de la réforme des retraites même si les organisations syndicales sont celles vers lesquelles les Français regardent prioritairement (44 % de confiance contre 26 % à celles patronales, 25 % au président de la République comme au gouvernement). "Au cours de ces derniers jours les organisations de salariés bénéficient d’un petit regain de confiance", souligne toutefois Jean-Daniel Levy, qui met en regard les 3 points de plus obtenus par les syndicats depuis la précédente mesure effectuée avant le week-end.

 

Au final, les Français souhaitent que le gouvernement modifie un peu (33 %) ou fortement (33 %) le projet de réforme (33 %), tandis que 23 % souhaitent qu’il l’annule et seuls 11 % qu’il le mette en œuvre. À noter que les mêmes Français interrogés le 29 novembre dernier n’étaient que 19 % à souhaiter que le gouvernement annule purement et simplement la réforme.

(1) Étude réalisée en ligne le 3 décembre 2019 auprès d'un échantillon de 982 personnes, représentatif des Français âgés de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région de l’interviewé (e).

Les évolutions présentées sont issues des enquêtes suivantes, réalisées selon la même méthodologie : 29 novembre 2019 : Enquête Harris Interactive réalisée en ligne le 29 novembre auprès d’un échantillon de 1248 personnes.

à lire aussi

Réforme des retraites

Aperçu de la dépêche Aperçu
Grève du 5 décembre : des syndicats enseignants prévoient environ 70 % de grévistes dans le 1er degré
Lire la suite
"Les appels à la grève pour le 5 décembre se multiplient, tant dans le privé que dans le public" (intersyndicale)

"Les appels à la grève pour le 5 décembre se multiplient, tant dans le secteur privé que dans le secteur public ; de nouvelles organisations syndicales en territoire et au niveau national appellent à rejoindre la mobilisation", se félicitent la CGT, FO, la FSU, Solidaires, l’UNL et l’Unef, dans une déclaration commune du vendredi 29 novembre 2019. "La responsabilité du gouvernement est assurément engagée dans le mécontentement grandissant. Il lui revient de répondre aux attentes de la population et de cesser d’imposer des régressions", ajoute l’intersyndicale. "Cette première journée de mobilisation s’annonce forte et durable contre le projet de réforme de retraite par points et pour gagner un renforcement et l’amélioration du système actuel de retraite solidaire et intergénérationnelle", avancent les organisations qui se retrouveront le 6 décembre pour envisager les suites.

Lire la suiteLire la suite
À la RATP, la CFE-CGC dépose un préavis de grève illimitée à compter du 4 décembre au soir contre la réforme des retraites

C’est au tour de la CFE-CGC d’avoir officiellement déposé le 14 novembre 2019 un préavis de grève illimitée, couvrant l’ensemble des encadrants de la RATP à compter du mercredi 4 décembre dès 22 heures. L’organisation "regrette que le gouvernement campe sur ses positions et reste sourd à toute évolution de son projet cible". Elle dénonce par ailleurs le fait qu’il "focalise sur les bénéficiaires de régimes spéciaux (3,4 % de la population active) pour réduire les droits de l’ensemble des cotisants au nom du principe d’égalité. Cela ne peut que fracturer davantage un corps social déjà fragilisé". La CFE-CGC groupe RATP revendique notamment que, pour les statutaires et les contractuels présents à la RATP, le contrat social soit respecté par "le maintien des âges de départ et le maintien des taux de remplacement".

Lire la suiteLire la suite
Retraites : la CGT-Cheminots appelle à son tour à une grève reconductible

Après SUD-Rail et l'Unsa ferroviaire, la CGT-Cheminots, premier syndicat à la SNCF, a appelé à son tour à une "grève reconductible à partir du 5 décembre. Si le syndicat était déjà mobilisé pour cette journée, il devait encore décider si son action serait cantonnée à ce jeudi de grève nationale interprofessionnelle ou s'il se lançait dans un mouvement illimité. Réuni les 7 et 8 novembre, le conseil national du syndicat a "décidé le dépôt d'un préavis de grève reconductible par période de 24 heures", a-t-il annoncé dans un communiqué. Il "appelle les cheminots à s'inscrire massivement dans la grève le 5 décembre et à participer aux assemblées générales pour décider des suites". "Le rapport de force peut et doit être supérieur à celui de 2018", poursuit-il en exigeant "l'amélioration du régime général et la réouverture du régime spécial par son extension à la branche ferroviaire".

 

Lire la suiteLire la suite

Protection sociale

Aperçu de la dépêche Aperçu
Les enjeux du vaste mouvement de grève des agents de la RATP pour la préservation de leur régime de retraites
Lire la suite
Fermer
Bonjour

Vous souhaitez contacter

Isabelle Moreau, journaliste