Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Contrat d’objectifs, budget 2020, "tenure tracks" : Antoine Petit explique ses choix pour le CNRS

Le conseil d'administration du CNRS a adopté le contrat d'objectifs et de performance 2019-2023 le 2 décembre 2019 (1). Ce contrat avec l'État a été conçu pour être "à la fois sincère et 'LPPR compatible'", déclare le PDG Antoine Petit dans une interview à AEF info, en référence à la future loi de programmation de la recherche. Un certain nombre de mesures prévues par le contrat ne seront en effet possibles que si la loi apporte des moyens supplémentaires. Au sujet des "tenure tracks", que le contrat envisage d’instaurer en partenariat avec des universités "volontaires", Antoine Petit assure qu’elles seront en nombre limité, pour couvrir des "besoins complémentaires précis", et qu’il ne s’agit en aucun cas de remplacer les recrutements sur concours. Il revient également sur le budget 2020 du CNRS et sur la nécessité de contenir la masse salariale, qui "étrangle les organismes".

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement