Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

La région Île-de-France prévoit un budget de 28 millions d’euros pour la sécurité en 2020

La région Île-de-France prévoit un budget total de 28 millions d’euros consacré à la sécurité en 2020, annonce sa présidente, Valérie Pécresse (Libres), mercredi 27 novembre 2019. La moitié de cette enveloppe est consacrée à l’équipement des polices municipales et à la vidéosurveillance. Une partie de l’équipement de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris sera, pour la première fois, financée par la collectivité. Valérie Pécresse annonce par ailleurs un "plan de formation" à l’accueil des victimes de violences conjugales destiné aux policiers nationaux et financé par la région.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La région Île-de-France poursuit la hausse de ses dépenses d’investissement en matière de sécurité

La région Île-de-France adopte, mercredi 19 décembre 2018, un budget de 26,5 millions d’euros en matière de sécurité pour l’année 2019. Sur ce total, les dépenses d’investissement continuent de progresser pour atteindre 25 millions d’euros (lire sur AEF info). Elles auront ainsi été multipliées par quatre par rapport à 2015, fait valoir la collectivité. "Ce budget constitue aussi un soutien aux communes pour la sécurisation de l’espace public, des commerces et des lieux touristiques", précise la région Île-de-France, qui subventionne en particulier les dépenses de vidéosurveillance des communes, l’équipement des polices municipales, ainsi que les opérations immobilières de la police et de la gendarmerie. La région prévoit en outre "la création de brigades régionales de sécurité pour les lycées". Composées de 15 agents, elles doivent être déployées au premier trimestre 2019.

Lire la suiteLire la suite