Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°617022

Violences conjugales : le gouvernement veut autoriser les victimes à débloquer leur épargne salariale de façon anticipée

Quatre des 30 mesures "pour combattre le fléau des violences faites aux femmes", annoncées le 25 novembre 2019 par le Premier ministre, Édouard Philippe, en clôture du Grenelle contre les violences conjugales, visent à protéger au travail les femmes victimes de violence. Le gouvernement veut "ouvrir le droit aux victimes de débloquer leur épargne salariale de façon anticipée", "actualiser le guide relatif à l’égalité professionnelle pour les TPE-PME", "intégrer la problématique des violences conjugales aux plans de santé au travail" et "au cahier des charges du label égalité professionnelle".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
Absences, retards, anxiété… Comment les violences conjugales affectent le travail au quotidien
Lire la suite
Un rapport parlementaire préconise de mobiliser davantage les entreprises sur la détection des violences conjugales

"Les entreprises ont un rôle de repérage et d’orientation à jouer" dans la détection des situations de violences, écrit la Délégation aux droits des femmes de l’Assemblée nationale dans son livre blanc sur la lutte contre les violences conjugales, adopté le 6 novembre 2019. Selon la rapporteure, Marie-Pierre Rixain (LREM, Essonne), il est important "de synchroniser et de mettre régulièrement à jour les listes d’associations de terrain utilisées par le 3919, par le portail de signalement et par les forces de l’ordre". La recommandation n° 84 prévoit ainsi de "mobiliser davantage les entreprises pour la détection des situations de violences conjugales et leur fournir des informations claires sur les procédures et des listes d’acteurs spécialisés régulièrement mises à jour pour leur permettre d’orienter les victimes".

Lire la suiteLire la suite

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
Les pistes pour encourager les entreprises à prendre en compte les conséquences des violences conjugales sur le travail
Lire la suite

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
La convention internationale sur la lutte contre la violence et le harcèlement au travail adoptée
Lire la suite
Violence et harcèlement au travail : L’Oréal, BBDO France, BNP Paribas, Kering et Sodexo en faveur de la convention OIT

À l’appel de l’ONG Care France, le groupe L’Oréal, BBDO France, BNP Paribas, Kering et le groupe Sodexo prennent position publiquement en faveur du projet de convention OIT contre la violence et le harcèlement dans le monde du travail, selon un communiqué du 16 mai 2019. Les cinq entreprises souhaitent que cette convention "soit le premier outil de protection légale des travailleurs et travailleuses du monde entier, à l’encontre notamment des violences sexistes et sexuelles".

Lire la suiteLire la suite
Lutte contre les violences faites aux femmes : quel rôle pour les entreprises ? (étude Face)

Méconnaissance, incompréhension, manque de formation : la lutte contre les violences faites aux femmes reste taboue dans les entreprises, pourtant touchées indirectement voire directement par la détresse des victimes. S’ils ne sont pas tenus légalement de prendre en charge les collaboratrices victimes de violences conjugales, les employeurs peuvent néanmoins sensibiliser et former les managers, détecter les problèmes et orienter les collaboratrices vers des associations spécialisées, selon une étude de la Fondation Agir contre l’exclusion (Face) publiée à l’occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, mercredi 25 novembre 2015.

Lire la suiteLire la suite