Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

Avenir des SHS, métropolisation de l'ESR, urgence climatique...: venez débattre des "Tendances 2020" au Campus Condorcet

François Hollande ou Sylviane Agacinski empêchés de s’exprimer dans l’enceinte universitaire ; regain de tensions dans la crise des Gilets jaunes ; course aux financements des pays avancés en matière d’IA ; loi sur la recherche… L’actualité va fortement résonner, les 26 et 27 novembre prochains, lors des "Rencontres de l’ESRI" organisées par AEF info, en partenariat avec le campus Condorcet. Les dix "Tendances 2020" pour l’ESR sélectionnées par la rédaction sont en effet en prise directe avec les mouvements qui traversent la société, de l’urgence climatique aux questions de genre, de la place des territoires au rôle grandissant des données dans le pilotage des organisations. En introduction du colloque, Hanne Leth Andersen (Danemark), Jean-Pierre Bourguignon (ERC) et Frédéric Farina (Caltech) viendront partager leurs réflexions sur ces sujets majeurs.

Droits réservés - DR - AEF info

Alors qu’il s’apprête à laisser sa place de président du Conseil européen de la recherche à l’Italien Mauro Ferrari, au 1er janvier 2020, le mathématicien français Jean-Pierre Bourguignon, qui occupe ces fonctions stratégiques depuis six ans, a accepté de venir ouvrir les "Rencontres de l’ESRI" d’AEF info, le 27 novembre au matin, aux côtés de deux autres personnalités internationales : la présidente danoise du jury des NCU (Nouveaux cursus à l’université, un programme du PIA destiné à améliorer les formations de premier cycle universitaire), Hanne Leth Andersen, qui est également rectrice de l’université de Roskilde, et le Français Frédéric Farina, lui aussi membre d’un jury du PIA (idex), mais surtout chef de l’innovation et des partenariats du California Institute of technology, aux États-Unis, depuis près de vingt ans.

Ces trois invités de marque seront interrogés par Thomas Durand, titulaire de la chaire de management stratégique du Cnam. Ils commenteront, dans une perspective internationale, les dix "tendances 2020" repérées par la rédaction d’AEF info et qui devraient marquer le milieu de l’ESR français dans les mois et les années à venir. Parmi les sujets qu’ils ont choisi d’aborder figureront :

  • l’urgence climatique, et le rôle que peuvent jouer les établissements de formation et de recherche dans la lutte contre le réchauffement de la planète,
  • la place des SHS dans un monde marqué par une emprise croissante des technologies et des sciences dures, notamment avec la déferlante IA, et alors que les grands établissements d’ESR repensent leur organisation autour du concept d’interdisciplinarité,
  • les nouvelles menaces qui pèsent sur les libertés académiques au sein des campus, en France comme à l’étranger, révélant une difficulté à accepter l’altérité, la critique, la contradiction et le débat d’idées,
  • la place de l’université française au sein de la "Start-up nation", entre volontarisme et pesanteurs héritées d’une organisation historique en silos, que les incitations du PIA ou de Bpifrance tentent de casser,
  • la prise en compte du genre dans la recherche, et plus largement toutes les questions liées à "l’inclusivité" dans l’enceinte universitaire.

Les autres "tendances 2020", qui seront débattues tout au long des 26 et 27 novembre lors de tables rondes dédiées, pourront aussi faire l’objet de discussions entre les trois intervenants de la plénière d’ouverture.

Le programme complet des deux journées est disponible ici.

L’inscription à ces Rencontres est gratuite, mais le nombre de places est limité. Vous pouvez vous inscrire aux différentes séquences en cliquant ici.

voici les temps forts de la journée du 27 novembre

En matinée, trois "moments" à ne pas manquer :

  • à 9h, "l’exercice de prospective pour l’ESR" mis en musique par Thomas Durand (Cnam), avec Hanne Leth Andersen, Jean-Pierre Bourguignon et Frédéric Farina.
  • à 11h, une première plénière intitulée "Face à la métropolisation de l’enseignement supérieur et la concentration des moyens, le retour des territoires ?", avec Béatrice Barruel, vice-présidente "enseignement supérieur" d’Orléans Métropole ; François Blouvac, directeur du programme "territoires d’industrie" à la Banque des territoires ; Alain Célérier, président de l’université de Limoges ; Florence Darmon, directrice générale de l’ESTP ; Grégoire Feyt, vice-président de l’université Grenoble Alpes, en charge des relations territoriales ; et Olivier Grégoire, DGS du conseil départemental de la Charente, pour le pôle Image Magelis d’Angoulême.
  • à 12h30, une keynote du MEAE sur "L’Inde, un nouveau gisement d’étudiants pour les établissements français ?"

L’après-midi débutera à 14h15 par quatre ateliers et tables rondes menées en parallèle, sous des formats plus intimistes :

  • "Start-up Nation : une place à prendre pour l’enseignement supérieur ?" ;
  • "Comment le post-bac repense le recrutement de ses étudiants après les réformes ?" ;
  • "Pilotage des établissements par la donnée : quelles pratiques ?" ;
  • "Les libertés académiques malmenées sur les campus : quelles réponses apporter ?"

Et en deuxième partie d’après-midi, deux grands débats :

  • à 16h, deuxième plénière de la journée, cette fois dédiée à l’avenir des SHS, lors d’un débat intitulé : "SHS, des sciences 'à part' ou la nécessaire ouverture ?", qui réunira Maryline Crivello, directrice exécutive de l’idex d’Aix-Marseille université ; Yves Fort, directeur des opérations scientifiques de l’ANR ; Christophe Prochasson, président de l’EHESS ; Françoise Thibault, déléguée générale de l’Alliance Athéna ; et Magda Tomasini, directrice de l’Ined.
  • à 17 h, la plénière de clôture fera un zoom sur la future loi de programmation pluriannuelle pour la recherche, avec Frédéric Dardel, conseiller spécial de Frédérique Vidal ; les rapporteurs des groupes de travail, Philippe Berta, député MDA du Gard, Francis Chouat, député LREM de l’Essonne, Philippe Mauguin, PDG de l’Inra, Sylvie Retailleau, présidente de l’université Paris-Saclay, Manuel Tunon de Lara, président de l’université de Bordeaux, et Dominique Vernay, vice-président de l’Académie des technologies ; avec également, Jacques Fayolle, président de la Cdefi, Olivier Laboux, vice-président de la CPU, Arnaud Poitou, président de la commission recherche et transfert de la CGE. Et avec Claudio Galderisi, président de QSF, Franck Loureiro, secrétaire général adjoint du Sgen-CFDT, et Patrick Monfort, secrétaire général du SNCS-FSU.

Le programme détaillé est accessible ici.

le 26 novembre après-midi, un "avant-goût" des tendances 2020

 

14 h : Visite d’étude du Campus Condorcet avec David Bérinque, DG du campus

15h15 : Comment mettre l’humain au cœur des stratégies immobilières ?

  • Stéphane Amiard, VP numérique et patrimoine de l’université d’Angers,
  • Frédéric Dehan, DGS de l’université de Strasbourg,
  • Laurence Pennera, secrétaire générale de l’Institut catholique de Paris,
  • Éric Ponsonnet, DGA d’HEC.

16h30 : Le développement durable deviendrait-il un enjeu de gouvernance ?

  • Franck Chauvin, responsable du pôle environnement de l’Isa de Lille,
  • Jérôme Masclaux, DG de l’Epaurif,
  • Jacques Rosemont, directeur de programme et responsable du plan d’action développement durable à la Banque des territoires,
  • Armelle Camet Lebeurrier, directrice générale d’Agrocampus Ouest et présidente du Circes

17h45 : Vie de campus : quels passages à l’échelle avec la CVEC ? Quelles conséquences pour les "usagers" ?

  • Abdelhakim Artiba, président de l’université polytechnique Hauts-de-France,
  • Raphaël Costambeys-Kempczynski, directeur délégué de l’université Sorbonne Paris Cité.

En partenariat avec la FNCAS, les résultats de la 2e édition du baromètre du bien-être au travail dans l’ESR seront dévoilés. Pour répondre à l’enquête, cliquez ici.

Ces "Rencontres de l’ESRI" sont organisées en partenariat avec le campus Condorcet, la Banque des territoires, la Casden et le Medef.

Fermer

Bonjour

Vous souhaitez contacter

Sarah Piovezan, journaliste