Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

Milipol 2019 : "Développer une approche globale de la sécurité en agissant sur tous les continuums" (Yann Jounot)

"Milipol confirme son statut d’événement mondial dédié aux professionnels de la sécurité", déclare Marie Lagrenée, directrice des salons Milipol. Avec Yann Jounot, P-DG de Civipol et président des salons Milipol, elle répond aux questions d’AEF info à l’occasion de l’ouverture de la 21e édition du salon parisien, mardi 19 novembre 2019 à Villepinte (Seine-Saint-Denis) (1). "Le choix de placer l’édition 2019 sous le signe du 'continuum' entre sécurité extérieure et sécurité intérieure fait directement écho aux réflexions du ministère de l'Intérieur en vue du livre blanc de la sécurité intérieure", souligne Yann Jounot. "L’enjeu, aujourd’hui, est en effet de développer une approche globale de la sécurité en agissant sur tous les continuums", pointe le préfet.

Marie Lagrenée, directrice des salons Milipol, et Yann Jounot, P-DG de Civipol et président des salons Milipol. Droits réservés - DR

AEF info : Le salon Milipol ouvre mardi 19 novembre 2019 au Parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis). Quelles sont les principales nouveautés pour cette 21e édition ?

Marie Lagrenée : Milipol confirme son statut d’événement mondial dédié aux professionnels de la sécurité, avec une dimension internationale renforcée pour ce qui est aujourd’hui le premier salon au monde de la sécurité intérieure des États. Pour cette nouvelle édition, 65 % des 1 100 exposants seront étrangers. Le salon accueillera 20 pavillons nationaux, dont quatre nouveaux : le Portugal, la Scandinavie, la Pologne et la Turquie. Nous attendons 30 000 visiteurs, venus à 45 % de l’étranger, dont 170 délégations officielles, à savoir des regroupements d’acheteurs publics et privés issues d’un pays. Milipol est donc le lieu où les vendeurs viennent présenter leurs innovations, les forces de sécurité et autres acteurs discutent de leurs futurs achats, dans un contexte où les budgets des responsables de la sécurité sont globalement en hausse.

Cette année encore, le salon sera un lieu où les acteurs de la sécurité échangent sur les grandes actualités du secteur. Nous avons un riche programme de conférences, avec notamment une conférence inaugurale sur le "continuum" entre sécurité intérieure et sécurité extérieure au cours de laquelle interviendront notamment Laurent Nunez, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, Claire Landais, SGDSN, ou encore Alice Guitton, directrice générale des relations internationales et de la stratégie du ministère de la Défense. Le programme de conférence abordera également les enjeux de la sécurité privée – avec par exemple la députée Alice Thourot (lire sur AEF info) –, la sécurité des grands événements en vue des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 (lire sur AEF info), les villes dites "intelligentes", ou encore la lutte contre le terrorisme, avec une "keynote" du préfet Pierre de Bousquet de Florian, coordonnateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme auprès du président de la République (lire sur AEF info).

Yann Jounot : Le choix de placer l’édition 2019 sous le signe du "continuum" entre sécurité extérieure et sécurité intérieure fait directement écho aux réflexions du ministère de l'Intérieur en vue du "livre blanc de la sécurité intérieure", qui est un chantier majeur pour l’État (lire sur AEF info). L’enjeu, aujourd’hui, est en effet de développer une approche globale de la sécurité en agissant sur tous les continuums : à l’intérieur, en additionnant les capacités des acteurs, mais également vers l’extérieur en intervenant, dans le champ de responsabilité du ministère de l'Intérieur, pour appréhender les menaces sur les zones sur lesquelles elles se cristallisent, en développant notamment les coopérations opérationnelles entre les forces de sécurité. C’est tout l’enjeu du "retour en sécurité intérieure" dans un monde ouvert.

Dans ce cadre, Civipol, qui est l’opérateur de sécurité du ministère de l'Intérieur à l’international et s’est recentré en 2018 sur les trois grandes priorités du ministre de l'Intérieur (lutte contre le terrorisme, le crime organisé et l’immigration irrégulière via notamment l’identité sécurisée) (lire sur AEF info), en intervenant à l’extérieur vers les États partenaires, appuie et relaie ces priorités, qui correspondent également aux priorités de sécurité de l’Europe.

Le choix, c’est également de faire de Milipol, au travers des conférences de très haut niveau que nous organisons, une plateforme d’échange et un levier d’influence sur ces grandes problématiques de sécurité nationale, qui sont en réalité aujourd’hui communes à l’ensemble des États.

AEF info : Dans quel contexte ouvre Milipol pour le marché mondial de la sécurité ?

Yann Jounot : D’après une étude réalisée pour le salon, le marché mondial de la sécurité a représenté, tous secteurs confondus, 629 milliards d’euros en 2018, en hausse de 7 %, soit deux fois la croissance mondiale. En 2019 et 2020, le marché devrait connaître une tendance annuelle comparable, entre 6 et 7 % d’augmentation. Les zones les plus dynamiques sont l’Asie et le Moyen-Orient qui, en quelques années, ont dépassé l’Europe pour devenir le deuxième marché mondial derrière l’Amérique du Nord.

Pour la France, la croissance a atteint 2,9 % en 2018, là aussi avec une augmentation qui est du double du taux de croissance de l’économie. Ces évolutions répondent en réalité à un besoin commun : celui de se protéger, qu’il s’agisse des États, des acteurs publics infra-étatiques, des acteurs économiques, des citoyens. On est sur un fondamental : la sécurité, c’est de la protection. C’est un enjeu central pour nos sociétés, et ça conditionne tout le reste.

AEF info : Les acheteurs visitent Milipol pour connaître les innovations dans le domaine de la sécurité. Comment répondez-vous à cette attente ? Quels sont les principaux secteurs ?

Marie Lagrenée : L’innovation est, depuis le début, l’ADN des salons Milipol, car le marché de la sécurité – par nature extrêmement dynamique –, c’est d’abord un marché de l’innovation, à la fois dans les grands groupes, qui investissent massivement dans la R&D, dans les PME, mais aussi avec des opportunités de développement pour les nombreuses start-up qui seront à nouveau présentes massivement cette année sur le salon. Nous avons d’ailleurs créé un espace qui leur est directement dédié cette année, la "Start-up zone". Elle s’apparente à véritable incubateur où ces jeunes entreprises auront la parole, puisque leurs représentants pourront s’inscrire et pitcher leurs innovations pour les visiteurs du salon. Nous remettrons par ailleurs, cette année encore, des Milipol Innovation Awards à des industriels et entreprises innovantes de toute taille.

Concernant les secteurs d’innovation, on est en réalité face à des tendances lourdes, mais avec à chaque fois des sauts technologiques souvent rapides : dans le domaine de la gestion de l’information, avec le développement en particulier de l’intelligence artificielle dans de nombreuses applications, mais également dans les domaines plus classiques – notamment sur la protection des primo-intervenants – avec aujourd’hui beaucoup de technologie intégrée dans les différents équipements.

AEF info : Justement, quelle sera la place accordée à la filière de la sécurité ?

Yann Jounot : Le salon Milipol constitue une occasion privilégiée pour les entreprises de la filière française de la sécurité de présenter leurs innovations dans tous les domaines. La filière des industries de sécurité représente 130 000 emplois dans l’Hexagone, et réalise 30 % de son chiffre d’affaires à l’export. C’est un enjeu économique majeur. Cette industrie sera encore renforcée par la signature, attendue dans quelques semaines, du contrat stratégique de filière (lire sur AEF info). Milipol y contribue directement par cette action de promotion de nos industries de sécurité.

Milipol, trois salons

 

La marque "Milipol" est la propriété d’un groupement d’entreprises, parmi lesquelles figurent Civipol, Thales, Visiom et Protecop. L’organisation du salon est confiée à Comexposium, sous l’égide du ministère français de l’Intérieur. Outre Milipol Paris, le salon est aussi organisé à Doha (du 26 au 28 octobre 2020) et Singapour (du 6 au 8 avril 2021). La prochaine édition à Paris aura lieu du 19 au 22 octobre 2021.

(1) AEF info est partenaire média du salon Milipol Paris 2019.

Fermer

Bonjour

Vous souhaitez contacter

Clément Giuliano, journaliste