Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Nantes : la région Pays-de-la-Loire demande à l’État d’agir, après les violences commises aux abords de plusieurs lycées

Cocktails Molotov, jets de projectiles, vitres brisées, véhicules incendiés, tentatives de blocage… Le rectorat de l’académie de Nantes fait état, vendredi 8 novembre 2019, de quatre lycées nantais touchés par des actes de violences ces dernières 24 heures. Les lycées Camus et Sacré-Cœur, situés dans le quartier sensible de Bellevue, étaient fermés vendredi matin. Christelle Morançais, la présidente (LR) de la région Pays-de-la-Loire, réagit vendredi 8 novembre : "Le risque est réel que le vandalisme à l’œuvre au lycée Camus se propage à d’autres établissements". Elle indique avoir demandé au préfet "d’engager les moyens de police nécessaires pour mettre un terme à ces scènes intolérables". "L’État doit réagir avec la plus extrême fermeté pour empêcher que ces débordements, dont le mot d’ordre est détruire pour détruire, ne se propagent", ajoute-t-elle.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi