Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

L’université Bordeaux-Montaigne annule une conférence de S. Agacinski sur la reproductibilité, évoquant des "menaces"

La philosophe Sylviane Agacinski devait s’exprimer le 24 octobre 2019 à l’université de Bordeaux-Montaigne lors d’une conférence intitulée "l’être humain à l’époque de sa reproductibilité technique". Mais à la suite d’un communiqué de Solidaires étudiant-e-s Bordeaux, co-signé par plusieurs associations féministes et LGBT prévoyant de mettre "tout en œuvre afin que cette conférence n’ait pas lieu", l’établissement a décidé d’annuler l’évènement évoquant des "menaces violentes". "Empêcher la discussion au sein d’une communauté participe d’une dérive liberticide", assurent les organisateurs.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
La CPU se prononce en faveur de la réforme du Cneser disciplinaire, n’y voyant aucune atteinte aux libertés académiques

La CPU se déclare "favorable" à la réforme du Cneser disciplinaire telle qu’envisagée par le gouvernement à travers un amendement au projet de loi Fonction publique (lire ici), écrit-elle le 27 juin 2019. Pour elle, confier la présidence du Cneser disciplinaire à un conseiller d’État ne constitue pas une atteinte aux libertés académiques mais "participe d’un renforcement de l’état de droit". Elle se dit en outre, comme Jurisup et l’ADGS, "favorable à une ouverture plus large des modalités de saisine des instances disciplinaires" (lire ici) et participera à la concertation lancée par le MESRI.

Lire la suiteLire la suite