Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

"À l’épreuve de la violence" : Bernard Cazeneuve fait le récit de son parcours place Beauvau entre avril 2014 et novembre 2015

Attentats de janvier et novembre 2015, loi renseignement, mort de Rémi Fraisse sur le site du barrage de Sivens… Dans son ouvrage "À l’épreuve de la violence", paru en octobre 2019 (1), Bernard Cazeneuve revient sur les principaux événements qui ont émaillé son parcours en tant que ministre de l'Intérieur depuis sa nomination en avril 2014 jusqu’aux attentats de Paris et à ses conséquences immédiates, en novembre 2015. Dans un récit chronologique, l’ex-ministre évoque notamment les principales réformes qu’il a souhaité impulser place Beauvau.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 98 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le général Richard Lizurey a montré "l’exemple d’un commandement agile, éclairé, bienveillant" (Christophe Castaner)

Le général Richard Lizurey a montré "l’exemple d'un commandement agile, éclairé, bienveillant", déclare Christophe Castaner, mardi 15 octobre 2019. "Par ces mots, vous refusez le commandement qui broie et qui impose, vous demandez un commandement qui écoute, s’adapte et agit", poursuit le ministre de l'Intérieur lors de la cérémonie l’adieu aux armes du directeur général de la gendarmerie nationale, qui doit quitter ses fonctions à la fin du mois. Le futur directeur de la gendarmerie n'a toujours pas été désigné en conseil des ministres.

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Rétention des fichés S : "Une idée attentatoire aux libertés et à l'inefficacité totale" (Bernard Cazeneuve)
Lire la suite
Bernard Cazeneuve : "La lutte contre le terrorisme relève de la vigilance des entreprises" (colloque du CDSE)

"La lutte contre le terrorisme relève également de la vigilance des entreprises, cela ne concerne pas que le renseignement et les services de sécurité intérieure", estime Bernard Cazeneuve, mardi 19 décembre 2017. L’ancien Premier ministre et ministre de l’Intérieur s’exprimait lors du colloque annuel du CDSE (Club des directeurs de sécurité des entreprises), organisé à Paris. "Lutter contre le terrorisme requiert une attention en leur sein, une vigilance partagée, une formation des personnels", ajoute Bernard Cazeneuve, qui indique que cela permet la mise en œuvre d’un "processus vertueux". L’ancien Premier ministre juge en outre que "la détection de la radicalisation est un sujet extrêmement difficile".

Lire la suiteLire la suite
Projet de loi antiterroriste : Bernard Cazeneuve recommande à Emmanuel Macron de saisir le Conseil constitutionnel

"La meilleure manière de faire en sorte que les débats qui traversent la société française [sur le projet de loi antiterroriste] s’apaisent serait de prendre quelques dispositions simples", déclare Bernard Cazeneuve, mercredi 4 octobre 2017. L’ex-Premier ministre et ministre de l’Intérieur de François Hollande s’exprimait lors d’un débat sur la lutte contre le terrorisme organisé par le Conseil constitutionnel. Selon lui, "la première disposition serait que le président de la République défère le texte devant le Conseil constitutionnel de sa propre initiative". De cette façon, "le débat sur la constitutionnalité des mesures, qui semble agiter un certain nombre d’acteurs, serait tranché immédiatement par le juge constitutionnel", estime Bernard Cazeneuve.

Lire la suiteLire la suite