Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°614685

General Electric : les syndicats attaquent l’État pour "carence fautive" (Diego Parvex, avocat)

Si l’État s’était saisi des outils à sa disposition – notamment des indicateurs de suivi et des rapports de l’agence Vigeo –, il aurait pu contraindre General Electric à respecter ses engagements en matière d’emploi. C’est l’argument que défend Diego Parvex, l’avocat de la CFE-CGC et de Sud. Le 7 octobre 2019, les syndicats ont saisi le tribunal administratif pour "carence fautive" de l’État. Ce sont 50 M€ qui sont requis au titre du préjudice subi. La CFE-CGC et Sud ont engagé, en parallèle, une procédure qui vise à obtenir la suspension du PSE.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 94 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
General Electric supprime 1 300 postes dans le monde, dont 345 à Grenoble (Isère), seul site touché en France

Une "étape […] nécessaire pour sauvegarder" la compétitivité de l’activité hydroélectricité : c’est ainsi que la direction de General Electric Hydro, filiale de GE, qualifie la procédure de réduction d’effectifs qu’elle a annoncée dans cette entité début juillet 2017 devant l’IRS, le comité européen d’entreprise des anciens employés d’Alstom Energy. En France, les premières réunions d’information-consultation des CCE, CE et CHSCT ont débuté les 19 et 21 juillet 2017. Le projet prévoit la suppression de 1 300 postes au niveau mondial, sur 5 500 : en France, 345 postes seraient supprimés uniquement sur le site de Grenoble (Isère), qui compte 800 salariés. Plusieurs élus locaux ont apporté leur soutien aux salariés.

Lire la suiteLire la suite
Alstom : General Electric paiera des pénalités si son engagement de créer 1 000 emplois en 3 ans n’est pas respecté

Le rapprochement entre Alstom et General Electric (GE) est "une alliance. […] Nous avons imposé des compromis. […] Nous avons dit à GE qu’il devait laisser en France ce qui permet de garantir notre indépendance énergétique", déclare Arnaud Montebourg ministre de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique, interrogé lundi 23 juin 2014 sur BFM TV sur le rachat par le groupe américain de la branche énergie d’Alstom, validé la veille par le conseil d’administration de l’entreprise française. "Concernant les contreparties sur l’emploi, GE s’est engagé à créer 1 000 emplois sur trois ans", en payant "50 000 euros pour chaque emploi non créé", affirme le ministre. Pour ce rachat, General Electric était en concurrence avec l’Allemand Siemens, dont l’offre n’a pas été retenue.

Lire la suiteLire la suite