Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°611680

En 2018, la croissance des salaires de base est plus dynamique dans la métallurgie et les professions juridiques (Dares)

Fin 2018, le SMB (salaire mensuel de base) dans les entreprises de 10 salariés ou plus progresse de 1,6 % par rapport à l’année précédente, après +1,4 % fin 2017, indique la Dares dans une étude publiée le 29 août 2019. Avec une inflation de 1,6 % en 2018, après +1 % en 2017, le pouvoir d’achat du SMB est stable (0 % après +0,4 % en 2017). Dans les 3/4 des regroupements de branches, le SMB progresse au même rythme qu’en 2017, les plus dynamiques étant les "professions juridiques et comptables" et la "métallurgie et sidérurgie".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Salaires minima de branche : FO envisage de "contester, y compris par la voie judiciaire", l’interprétation du ministère

Au travers de plusieurs arrêtés d’extension d’accords de branche relatifs aux salaires publiés début juin, le ministère du Travail a précisé son interprétation du champ de la compétence exclusive de la branche. L’administration y exclut les dispositions par lesquelles les partenaires sociaux tentent de "verrouiller" des accessoires de salaire (lire sur AEF info). Dans un communiqué daté du 7 juin, Force ouvrière s’oppose à cette interprétation "très restrictive", "sans fondement autre qu’arbitraire". "Pour FO, il va sans dire qu’il relève de la liberté de négociation de définir le montant et la structure des salaires minima hiérarchiques", toute intervention de l’État constituant "une entrave à la liberté de négociation". Aussi, la confédération annonce son intention de contester avec les fédérations concernées, "y compris par la voie judiciaire, les arrêtés d’extension" concernés.

Lire la suiteLire la suite
Salaires minima hiérarchiques : le ministère du Travail retient une interprétation stricte de la primauté de la branche

Les partenaires sociaux de branche peuvent-ils retenir une définition souple des salaires minima hiérarchiques, prenant en compte par exemple certaines primes, et l’imposer aux entreprises du secteur ? La question, posée depuis l’entrée en vigueur des ordonnances du 22 septembre 2017, est désormais tranchée. Dans plusieurs arrêtés d’extension publiés depuis mardi 4 juin 2019, le ministère du Travail fait une interprétation stricte de la primauté de la branche : les partenaires sociaux, à ce niveau, ne peuvent pas "verrouiller" les dispositions relatives aux accessoires de salaire.

Lire la suiteLire la suite

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
Transport public urbain : "pour la 2e année consécutive", l’UTP signe un accord sur les salaires minima conventionnels
Lire la suite

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
L’AFB signe un accord salarial unanime qui augmente les salaires minima de 2 %
Lire la suite

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
Métallurgie : un accord de branche revalorise de 2,1 % les salaires minima des ingénieurs et cadres pour 2019
Lire la suite

Ressources humaines

Aperçu de la dépêche Aperçu
Industrie pharmaceutique : un accord de branche revalorise les salaires minima conventionnels de 1,2 % en 2018
Lire la suite