Service abonnements 01 83 97 46 50

Revenir en haut de la page

Palmarès Sigem 2019: Skema poursuit sa progression, dans un vivier des prépa à la baisse et dont les choix se polarisent

Certaines écoles de commerce sortent renforcées des concours 2019, au premier rang desquelles Skema, qui continue à progresser dans le classement Sigem selon les choix des élèves de prépa - elle passe 8e, devant Neoma BS - ou encore celles qui continuent à ouvrir davantage de places et à les remplir (HEC, Essec, ESCP Europe, EM Lyon, Audencia, Grenoble EM…). Mais l’évolution générale de la filière peut susciter quelques inquiétudes, avec 2,3 % de candidats en moins, 10 écoles de commerce sur 26 affichant des places vacantes, et une accentuation des écarts entre perdantes et gagnantes.

"Ce qui était prévu est arrivé : avec moins de candidats (-2,3 %), moins d’admissibles (-3,5 %) et moins de candidats classés (-2 %), et dans le même temps, davantage de places ouvertes par les écoles de commerce (+0,85 %), on se retrouve avec un taux de remplissage en chute, à 94,3 %, contre 95,6 % en 2018. Ce n’est pas une catastrophe, mais l’on peut nourrir des inquiétudes pour la filière", résume Jean-Christophe Hauguel, président du Sigem, le 19 juillet 2019, alors que les résultats d’affectation des étudiants de classes préparatoires dans les écoles de commerce (et assimilées), via les concours BCE et Ecricome, viennent d’être publiés.

un taux de remplissage des écoles en chute, à 94,3 %

Le nombre de candidats passe en effet de 10 799 en 2018 à 10 546 en 2019, Parcoursup n’étant pas en cause dans ces chiffres puisqu’il s’agit des élèves de 2e année de CPGE économiques et commerciales (et littéraires), recrutés via APB il y a deux ans. Une tendance qui devrait s’affirmer en 2020, la rentrée en prépa l’année dernière, via Parcoursup, s’étant soldée par une baisse du nombre d’entrants.

En revanche, le nombre de places ouvertes par les écoles a, lui, légèrement augmenté, passant de 7 899 à 7 966 (+67) : trois écoles en ont fermé (-40 à Toulouse BS, -25 à l’ISC Paris et -20 à l’ISG), mais 11 en ont ouvert davantage qu’en 2018 (+25 à l’Essec et ESCP Europe, +20 à HEC, EM Lyon et IMT BS, +10 à Grenoble EM, Audencia et ESC Clermont, +5 à EM Normandie, ESC Pau et La Rochelle BS).

10 écoles ne remplissent pas les places ouvertes au concours

Au final, ce sont 10 écoles (hors HEC et l’ENS Paris-Saclay, par choix) qui ne remplissent pas les places ouvertes au concours, contre 8 en 2018. "On décompte 451 places non pourvues cette année, contre 325 en 2018", note Jean-Christophe Hauguel. Parmi elles, 7 sont les mêmes d’une année sur l’autre, la plupart d’entre elles accusant une perte plus lourde, mais trois avaient rempli en 2018 : l’Inseec School of business and economics est la plus fragilisée, avec 172 places laissées vacantes cette année (119 en 2018). Vient ensuite l’ESC Pau, qui ne recrute que 18 étudiants de prépa cette année, soit 57 places vacantes, suivie de l’ISC Paris qui a pourtant réduit la voilure (50 places vacantes).

Puis viennent l’ICN (48 places libres, contre 19 en 2018), South Champagne BS (ex-ESC Troyes) qui ne recrute que 14 prépas (41 places vacantes, contre 31 en 2018), l’ISG (36 places vacantes, ce qui est mieux qu’en 2018 où elle en avait 48), l’ESC Clermont (34 places vacantes, contre 24 en 2018), Brest BS, qui n’attire plus que 2 élèves de prépa pour 30 places ouvertes, La Rochelle BS (26 places vacantes) et l’EM Strasbourg, dont 24 places n’ont pas trouvé preneurs cette année.

La situation est donc nouvelle pour les écoles de Strasbourg, Pau et La Rochelle, qui ont mal estimé leur attractivité dans un contexte de baisse des candidatures, et n’ont pas su ou voulu fixer une barre d’admissibilité assez basse pour pouvoir aller repêcher des candidats le plus loin possible.

À l’inverse, Toulouse BS, qui avait connu un sérieux accident de parcours en 2018, avec 92 places laissées vacantes (lire sur AEF info), a joué la sécurité cette année, en fermant 40 places. Elle retrouve un taux de remplissage de 100 % en 2019 et maintient sa position au classement Sigem (voir ci-dessous).

une polarisation des choix des étudiants de prépa

Dans ce tableau plutôt inquiétant, plusieurs écoles sortent néanmoins très bien leur épingle du jeu, ce qui laisse penser qu’une polarisation est en train de s’installer dans les choix des préparationnaires : les écoles qui attirent, attirent toujours plus, tandis que celles qui décrochent sont facilement aspirées dans une spirale de déclin.

Ainsi, au-delà des écoles qui continuent à ouvrir plus de places et à les remplir (parmi lesquelles 6 sont dans le top 7), il y a aussi celles (souvent les mêmes) qui arrivent à attirer plus de candidats qu’en 2018, alors que leur nombre total a baissé : HEC, l’Essec, l’Edhec, mais aussi Burgundy SB, sont les seules dans ce cas.

À noter que l’Edhec, qui a plus de candidats qu’en 2018, se permet même d’accepter moins d’étudiants à l’issue des écrits que l’année dernière. Le rang de son dernier affecté remonte lui aussi.

Un autre signe de cette polarisation du marché est le plus faible nombre de "duels" entre certaines écoles du haut de tableau, comme l’Edhec ou l’ESCP Europe) avec leurs poursuivantes, ce que montre le tableau détaillé du classement Sigem. 

au classement Sigem, Skema passe devant Neoma

Enfin, le classement 2019 effectué par AEF info à partir des données brutes extraites du Sigem (voir méthodologie ci-dessous) révèle encore une fois une grande stabilité dans les choix des élèves de prépa. Cinq écoles gagnent cependant un rang, la plus remarquable étant Skema BS, qui passe devant Neoma et accroche le top 8. "À quelques mois du 10e anniversaire de la création de Skema, ce résultat démontre tout le travail réalisé et la pertinence de la stratégie développée. Il met également en relief la progression de l’école qui est la seule à avoir réalisé un parcours de ce type au sein du top 10 des écoles françaises", explique Patrice Houdayer, directeur des programmes, de l’international et de la vie étudiante de Skema.

De son coté, Montpellier BS passe du 14e au 13e rang, au détriment de l’IMT BS, tandis que La Rochelle BS l’emporte sur l’ICN BS (17e et 18e), l’EM Normandie passe devant l’Inseec SBE (19 et 20e). Dans les dernières places, Brest BS bénéficie d’un effet méthodologique pour gagner 4 rangs, à la 22e position devant l’ISG, l’ESC Clermont, l’ESC Pau (qui perd 3 places) et South Champagne BS.

La méthodologie du classement

 

Le tableau des recoupements par école fourni par Sigem présente pour chaque école membre, le nombre d’étudiants reçus ayant choisi de se désister, et au profit de quelle autre école. La méthodologie du classement consiste à comptabiliser le nombre de duels perdus, gagnés et à égalité pour chaque école. Un tri en ordre décroissant du pourcentage de duels gagnés donne le classement des écoles résultant mathématiquement du "vote" des candidats intégrants. Il a été vérifié qu’aucune école de rang inférieur ne gagnait son duel avec une école de rang supérieur. Seules les écoles de commerce stricto sensu ont été prises en compte, soit un total de 26 cette année, comme en 2018. Les calculs statistiques ont été effectués par Philippe Colo, diplômé de l' Ensae ParisTech et doctorant à la Paris School of Economics.

Classement 2019 des écoles de commerce selon les choix des étudiants de CPGE


ÉcolePourcentage de duels gagnésDuels gagnésDuels perdusDuels égauxTotal de duelsRang 2018
1HEC Paris1001100111
2Essec BS911110122
3ESCP Europe831020123
4emlyon BS841630194
5Edhec BS771440185
6Audencia BS771750226
7Grenoble EM721660227
8Skema BS721870259
9Neoma BS681780258
10Toulouse BS6416902510
11Kedge BS6215902411
12Rennes SB6314802212
13Montpellier BS54131102414
14Institut Mines-Telecom BS52121102313
15Burgundy SB52111002115
16EM Strasbourg BS43101302316
17La Rochelle BS4591102018
18ICN BS3881302117
19EM Normandie3171502220
20Inseec SBE2861502119
21ISC Paris BS2351602121
22Brest BS1121601826
23ISG International BS1431802124
24Groupe ESC Clermont1121601823
25ESC Pau BS412012122
26South Champagne BS001711725


Quelques  "duels" à observer

Le duel HEC/Essec reste largement en faveur du leader, avec seulement 2 bi-admis cette année qui préfèrent Cergy à Jouy-en-Josas (contre 6 en 2018 et 7 en 2017), un autre étudiant ayant préféré ESCP Europe à HEC.

Même s’il reste encore favorable à la première, le match EM Lyon/Edhec, quant à lui, se resserre : alors que 360 bi-admis choisissaient Lyon et 46 l’Edhec l’année dernière, ils ne sont plus que 254 contre 112 cette année.

Pour Skema, les tendances observées en 2018 face à Neoma se sont confirmées en 2019 et l’équilibre s’est inversé : 234 bi-admis ont choisi Skema contre 160 qui ont préféré Neoma. En 2018, ils étaient 198 à préférer Neoma, contre 171 pour Skema. La prochaine "bataille" pour Skema sera de tenter de passer devant Grenoble EM : l’année dernière, sur 229 bi-admis, 20 avaient préféré Skema et 209 GEM ; cette année, sur 315 bi-admis, 68 ont préféré Skema et 247 GEM.

Quid de Toulouse BS, qui malgré ses déboires au concours 2018, se maintient dans le top 10 ? Devant elle, Neoma, 9e, creuse l’écart : elle ne laisse plus que 80 bi-admis à l’école toulousaine (sur 407), alors qu’en 2018, les effectifs étaient plus équilibrés (135 étudiants à TBS contre 169 à Neoma). Bien campée devant Kedge BS, TBS ne semble pas trop menacée de ce côté-là : si 64 bi-admis choisissent Kedge cette année (contre 27 seulement l’année dernière), ils sont aussi 260 à préférer TBS (contre 197 en 2018).

Dernier match intéressant à suivre dans le top 10, la situation entre les deux "méga-écoles" fusionnées, Neoma et Kedge. Dans l’esprit des étudiants de prépa, il n’y a pas débat : Neoma est largement préférée à Kedge, et le mouvement déjà massif en 2018 (587 contre 84) s’accentue encore cette année (645 contre 56).

tableau récapitulatif du Sigem 2019 par école

ÉcoleCandidatsAdmissiblesClassés
dont liste complémentaire
Ayant
exprimé
des vœux
AffectésRang du dernier affectéNombre
de places
Marge de sécurité
Audencia BS
7 939 3 285 2 280 1 888 495 1922490 
Brest BS1 446 1 290 135 50 11930 
Burgundy SB3 102 2 430 1 275 1 079 255 1 116250 
EM Normandie2 390 1 906 680 498 88 66885 
ESM St-Cyr
212 108 51 49 39 4139 
Edhec BS
7 334 2 311 1 671 1 518 525 1 393520 
EM Strasbourg BS5 781 4 505 1 787 1 257 231 1 787255 
EM Lyon BS
7 234 2 029 1 550 1 382 545 1 527540 
ENS Paris-Saclay969 308 29 26 25
Ensae Paris621 199 83 77 13 8312 
ESC Pau BS1 653 1 486 287 192 18 28075 
ESCP Europe5 950 1 361 1 202 1 134 400 1 054395 
Essec BS
5 843 913 800 772 420 753420 
Grenoble EM
7 319 3 655 2 737 2 151 505 2 311500 
Groupe ESC Clermont1 978 1 737 356 267 36 35670 
HEC Paris5 248 742 401 401 397 401400 
ICN BS2 410 2 055 908 728 217 907265 
Inseec SBE
2 397 2 007 1 046 715 98 1 064270 
Institut Mines-Télécom BS2 596 1 964 865 609 175 731170 
ISC Paris BS
2 001 1 816 685 452 75 685125 
ISG International BS1 498 1 285 244 157 14 21850 
Kedge BS
7 660 5 275 3 071 2 294 575 3 065570 
Kedge BS (BEL-B/L)501 481 247 189 30 16530 
La Rochelle BS2 355 1 881 583 476 84 579110 
Montpellier BS5 781 3 806 1 795 1 318 265 1 764260 
Neoma BS
7 660 4 501 2 668 2 248 694 2 157690 
Neoma BS (BEL-B/L)501 430 233 185 76 18275 
Rennes SB
5 781 3 882 2 142 1 650 310 1 656305 
Skema BS
7 586 4 294 2 988 2 469 535 1 750530 
South Champagne BS
1 475 1 297 241 154 14 24155 
Toulouse BS
6 181 3 602 2 237 1 832 380 1 950375 
Total colonne121 402 66 841 35 277 28 217 7 515  7 966 117 
Candidats BCE & Ecricome10 546 9 476 8 774 7 807  


Fermer

Bonjour

Vous souhaitez contacter

Sarah Piovezan, journaliste