Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Fonction publique| Dépêche n°610118

Agents varois sans affection payés depuis 1989 : l’incapacité à reclasser et le niveau de qualification en cause

Le centre de gestion de la fonction publique territoriale du Var rémunère depuis 1989 une trentaine d’agents privés d’emploi et sans affectation pour un coût d’un million d’euros par an, relève la chambre régionale des comptes Paca, dans un rapport sur les comptes de l’établissement publié le 21 juin. Le CDG exerce des missions de gestion des RH pour 256 communes et établissements du département. Le rapport déplore "la faible incitation du centre de gestion au reclassement des intéressés, du fait de la prise en charge de l’essentiel de la dépense par la collectivité d’origine".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 95 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Projet de loi Fonction publique : le rapport de la CMP publié

Après la mise en ligne, vendredi 5 juillet en soirée, de la version du projet de loi de transformation de la fonction publique issue de la commission mixte paritaire du 4 juillet, qui s’est conclue par un accord, le Sénat vient de publier, ce 9 juillet, le rapport de la CMP fait par la rapporteure du texte à l’Assemblée nationale (commission des Lois), Émilie Chalas (LR, Isère), et les deux co-rapporteurs au Sénat, Catherine Di Folco (LR, Rhône) et Loïc Hervé (UC, Haute-Savoie). Saluant le fait que ces derniers aient réussi à "rapprocher les points de vue", le président de la commission des Lois du Sénat, Philippe Bas, indique s’être rallié sur la question des CTS à la position des rapporteurs pour ne pas bloquer un texte qui "traite de sujets très importants pour la fonction publique". Mais se dit insatisfait "de la manière dont le gouvernement a traité cette question".

Lire la suiteLire la suite