Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

La Collectivité de Corse vote une nouvelle organisation du temps de travail comportant de nombreux régimes spécifiques

La Collectivité de Corse a adopté les 27 et 28 juin 2019 une nouvelle organisation du temps de travail, applicable à compter du 1er janvier 2020. Quatre cycles hebdomadaires comportant chacun des aménagements spécifiques pour une série de métiers sont instaurés, dont un régime d’horaires variables concernant 40 % des 4 140 agents de la collectivité, selon le règlement adopté par les élus. Ce nouveau régime vise notamment à harmoniser les pratiques héritées des trois anciennes collectivités et à répondre aux nécessités de service, indique la délibération.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Collectivité de Corse : le STC confirme sa première place aux élections professionnelles, suivi de la CFDT

Le Syndicat des travailleurs corses (STC) confirme sa première place dans le paysage syndical corse. Pour les premières élections professionnelles organisées à la Collectivité de Corse mise en place le 1er janvier 2018 (lire sur AEF info), le STC remporte sept des 15 sièges du comité technique, avec 42,48 % des suffrages exprimés. La CFDT s’accorde la deuxième place avec 30,07 % des voix et cinq sièges. Le SNT (Syndicat national des territoriaux) remporte deux sièges (15,28 %) et passe devant la CGT qui ne dispose que d’un seul siège avec 8,99 % des voix. FO (3,88 %) perd l’unique siège dont il disposait au Conseil départemental de Haute-Corse avant la fusion des collectivités. Le taux de participation est de 61,77 %.

Lire la suiteLire la suite