Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Assurance chômage : les syndicats dénoncent une réforme jugée injuste et inefficace

Laurent Berger (CFDT) s'est dit "abasourdi". Catherine Perret (CGT) est "en colère". Pour François Hommeril (CFE-CGC), il s’agit d’un "jour funeste". L’ensemble des syndicats dénonce les mesures présentées par le gouvernement pour réformer l’assurance chômage (lire sur AEF info). Ils regrettent, en particulier, le durcissement des conditions d’accès, le changement des règles de calcul et la dégressivité pour les hauts revenus. Seule mesure jugée favorable : l’accompagnement des chômeurs. Les organisations patronales, elles, désapprouvent la mise en place du bonus-malus mais saluent plutôt les nouvelles règles.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Assurance chômage : les conditions d’accès à l’indemnisation pourraient être durcies (presse)

"Pour être indemnisé, il faut actuellement avoir travaillé l’équivalent de quatre mois durant les 28 mois précédant la fin de son contrat de travail [36 mois au-delà de 53 ans]. On s’achemine vers six mois sur 24", avance le quotidien économique Les Échos, dans son édition du vendredi 7 juin 2019. Pour l’heure, rien n’est encore définitivement tranché, affirme-t-on dans l’exécutif. Ce durcissement des conditions d’accès revenant sur les dispositions de la convention de 2009 figure, avec le bonus-malus pour réguler le recours aux contrats courts ou encore une dégressivité des indemnités des plus hauts revenus, parmi les évolutions qui pourraient être décidées par le gouvernement. Le Premier ministre, Édouard Philippe, pourrait un peu préciser les choses, mercredi 12 juin, lors de son discours de politique générale. Les arbitrages définitifs sont attendus pour la semaine du 17 juin.

Lire la suiteLire la suite