Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Ressources humaines| Dépêche n°607922

Prime exceptionnelle : pour bénéficier des exonérations, les entreprises devront se doter d’un dispositif d’intéressement

Le 25 avril dernier, le président de la République annonçait la reconduction en 2020 de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat, exonérée de cotisations sociales et d’impôt, instituée par la loi "portant mesures d’urgence économiques et sociales". Le 12 juin, dans son deuxième discours de politique générale, le Premier ministre confirme la mesure, en l’assortissant d’une condition : "Les entreprises devront, pour verser la prime exceptionnelle, mettre en place un dispositif d’intéressement au profit de leurs salariés avant le 30 juin 2020". Devant les députés, Édouard Philippe précise que les pouvoirs publics "aideront" les employeurs "en simplifiant la mise en place des accords d’intéressement dans les PME, en les autorisant à tester ces accords sur un an au lieu de trois, en mettant à la disposition des PME des accords-types opposables à l’administration".

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 44 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Mesures d’urgence sociales : 400 millions d’euros exonérés au premier trimestre 2019 sur les heures supplémentaires

Alors que le Premier ministre a dressé hier un premier bilan des mesures d’urgence économiques et sociales prises fin décembre, l’Acoss publie ce vendredi 3 mai 2019 un bilan à fin mars de la prime exceptionnelle et du dispositif d’exonération des heures supplémentaires. Le montant de cette exonération est estimé à 393 M€ pour le premier trimestre 2019, soit 58 euros par salarié concerné - sachant que 224 millions d’heures supplémentaires ont été déclarées sur cette période. Le montant global de la prime exceptionnelle déclarée depuis décembre 2018 s’élève, lui, à 2,2 Md€. Elle a été versée par 20,1 % des entreprises du secteur privé (59,1 % des plus de 2 000 salariés et 14,3 % des moins de 10 salariés). 4,8 millions de salariés en ont bénéficié (26 % des salariés). Le montant moyen est de 401 € (560 € dans les entreprises de moins de 10 salariés contre 377 € pour les plus de 2 000 salariés). 

Lire la suiteLire la suite
La prime exceptionnelle exonérée de cotisations et d'impôt sera reconduite "cette année" (Emmanuel Macron)

Emmanuel Macron annonce, jeudi 25 avril 2019, "la répétition, cette année, de la prime exceptionnelle sans charges ni impôt", créée par la loi portant mesures d’urgence économiques et sociales en réponse au mouvement des gilets jaunes. On peut supposer que cela signifie que les employeurs pourront la verser en 2020, et non une deuxième fois en 2019. Par ailleurs, le chef de l’État écarte toute réforme de la durée légale du travail, rappelant que les partenaires sociaux ont le pouvoir de négocier sur le sujet dans les entreprises et les branches. Il déclare aussi n’être "pas favorable" à l’idée d’un nouveau jour férié travaillé, considérant que ce type de dispositif, déjà existant, "n’a pas très bien marché". Il considère néanmoins qu’il est nécessaire que les Français "travaillent davantage" tout au long de la vie, tout en balayant un report de l’âge légal de départ à la retraite.

Lire la suiteLire la suite
La loi portant mesures d’urgence économiques et sociales est publiée au Journal officiel

La loi n°2018-1213 du 24 décembre 2018 portant mesures d’urgence économiques et sociales est publiée au Journal officiel du 26 décembre 2018. Composée de quatre articles, elle prévoit la possibilité pour les entreprises d’attribuer une prime exceptionnelle à leurs salariés, exonérée d’impôt et de cotisations sociales ; elle crée un dispositif de défiscalisation sur les heures supplémentaires ; enfin, elle supprime la hausse de 1,7 point de CSG pour les retraités les plus modestes.

Lire la suiteLire la suite