Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Des associations d’aide aux policiers et gendarmes blessés présentent leur action à l’Assemblée nationale

Les représentants de plusieurs associations de soutien aux membres des forces de l’ordre blessés dans l’exercice de leurs fonctions présentent leurs missions lors d’une audition à l’Assemblée nationale, jeudi 23 mai 2019. Devant la commission d’enquête sur les moyens des forces de sécurité, Jean-Jacques Taché (Fondation "Maison de la gendarmerie"), Pierre Cavret (Anas) et Didier Jammes (Association indépendante des forces de l’ordre pour la protection et la prévention) évoquent notamment les limites de la protection fonctionnelle et la lutte contre les suicides.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Gendarmerie : les commissions locales d’action sociale du ministère de l'Intérieur doivent intégrer les agents civils

Le Conseil d’État annule, dans un arrêt du mercredi 12 décembre 2018, le refus de la place Beauvau d'intégrer des représentants des personnels civils de la gendarmerie au sein des commissions locales d’action sociale du ministère de l'Intérieur. Cette demande émanait de l’Unsa Intérieur-ATS et du SNPC-FO gendarmerie, qui demandaient la désignation de représentants des personnels civils sur la base des résultats aux CHSCT régionaux. Le Conseil d’État considère qu’il appartenait au ministre de l'Intérieur d’apprécier cette représentation.

Lire la suiteLire la suite
L'Anas demande au ministère de l'Intérieur "de lui donner enfin les moyens" de lutter contre les suicides

L’Anas (Association nationale d’action sociale des personnels de la police nationale et du ministère de l’Intérieur) a "les méthodes et les connaissances nécessaires" pour lutter contre les suicides au sein des forces de l’ordre et demande au ministère de l’Intérieur "de lui donner enfin les moyens" pour le faire. Dans un communiqué publié mardi 14 novembre 2017, l’association note que "2017 sera encore une année funèbre pour les policiers", alors que six d’entre eux se sont donné la mort au cours de la semaine dernière. "L’Anas, mobilisée face à cette tragédie, s’appuie sur ses délégués bénévoles présents sur tout le territoire."

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Œuvres sociales de la police : Pierre Cavret réélu à la tête de l’Anas
Lire la suite
Action sociale du ministère de l’Intérieur : la Cour des comptes préconise une "révision d’ensemble"

"Souffrant d’une organisation inutilement complexe et dispersée, l’action sociale du ministère de l’Intérieur est créatrice de disparités et d’inégalités de prise en charge entre les agents", constate la Cour des comptes dans son rapport annuel publié mercredi 8 février 2017. "Les actions entreprises, insuffisamment évaluées, aboutissent à des disparités tant géographiques que de statut", souligne-t-elle, pointant notamment "l’incapacité" du ministère "à contrôler efficacement ses organismes partenaires et à s’assurer de la qualité des prestations servies". La Cour préconise "une révision d’ensemble de la politique suivie, incluant une évaluation des actions entreprises, des finalités poursuivies et des missions déléguées". Dans sa réponse, le ministère de l’Intérieur estime que "l’évolution de l’organisation de l’action sociale […] peut être envisagée pour plus de cohérence".

Lire la suiteLire la suite