Dépêche n°605011

3 min de lecture

Par Lucy Bateman

Publiée le 18/04/2019 à 19h03

Un maire condamné pour agression sexuelle ne peut obtenir la protection fonctionnelle pour poursuivre la victime (TA)

Le tribunal administratif de Dijon juge le 29 janvier 2019 qu’un maire condamné pour agression sexuelle ne peut bénéficier de la protection fonctionnelle pour poursuivre une action en diffamation engagée contre la victime de ses agissements. L’intérêt général s’y oppose. Le juge ajoute qu’en l’espèce la protection fonctionnelle avait été accordée au maire sur la base d’informations volontairement imprécises et erronées données aux conseillers municipaux.


Cette dépêche est réservée à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
À lire aussi
Lire la suite

Lire la suite

Lire la suite

À découvrir
Lire la suite

Lire la suite

Lire la suite