Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Le "grand débat national", un exercice de consultation inédit, au dénouement encore incertain

La première phase du "grand débat national" voulu par Emmanuel Macron, en réponse au mouvement des "gilets jaunes", s’achève le 18 mars 2019. Passé cette date, le dépôt de contributions sur le site internet dédié ne sera plus possible. Dans la foulée se tiendront les "conférences citoyennes régionales" réunissant des personnes tirées au sort, chargées de débattre sur "les principaux thèmes qui ressortent des premières analyses des contributions". Très vite, de premières décisions devraient être annoncées par le gouvernement. Avec cet exercice de consultation citoyenne d’une ampleur inédite, l’exécutif veut trouver une sortie "par le haut" aux troubles qui traversent le pays depuis le 17 novembre dernier. Mais les modalités d’organisation et de restitution du débat posent des questions, notamment sur la prise en compte de la diversité des points de vue.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement