Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Perturbation d’un colloque sur la Shoah à l’EHESS : Frédérique Vidal proteste auprès de son homologue polonais

"Une expression claire de votre part visant à distancier le gouvernement polonais de ces perturbations hautement regrettables me semblerait de nature à faire revenir l’apaisement parmi les universitaires français." C’est ce qu’a écrit Frédérique Vidal, ministre de l’ESRI, à son homologue polonais, Jaroslaw Gowin, le 1er mars 2019. Les 21 et 22 février, un colloque scientifique de l’EHESS sur "la nouvelle école polonaise de l’histoire de la Shoah" a été perturbé par des "activistes polonais" et des "insultes antisémites" ont été proférées.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Antisémitisme à Paris-XIII : un étudiant temporairement exclu, sept relaxés par la section disciplinaire

La section disciplinaire "usagers" de Paris-XIII a statué le 8 février 2019 sur une affaire de trouble à l’ordre public de l’établissement, pour antisémitisme et harcèlement, indique l’université. Sept étudiants ont été relaxés, l’un a été condamné à un an d’exclusion, dont deux mois ferme. Cette décision fait suite à la plainte déposée le 20 octobre 2018 par une étudiante en Paces, pour des injures antisémites, classée sans suite par la justice (lire ici et ici). "La situation que la juridiction disciplinaire de Paris-XIII a eue à connaître a donné lieu à un grand nombre de spéculations […] et aux exagérations les plus violentes sur les réseaux sociaux, relève Paris-XIII, qui appelle à "revenir à la raison" tout en poursuivant "un inlassable examen de conscience sur les questions de discrimination, de racisme et d’antisémitisme". Un appel de ces décisions devant le Cneser est possible.

Lire la suiteLire la suite